Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perception du soutien conjugal chez les femmes atteintes de sclérose en plaques et leur conjoint - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.223 
Shirley Boukobza 1, , Marie-Claire Gay 1, Olivier Heinzlef 2
1 Laboratoire clipsyd, université Paris Ouest Nanterre la Défense, Nanterre 
2 Neurologie, CHI de Poissy-Saint-Germain, Poissy 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique et invalidante du système nerveux central. Ses symptômes variés ont des répercussions sur la personne atteinte de SEP, son entourage et particulièrement sur son couple.

Objectifs

Nous évaluons le soutien conjugal (SC) chez des couples où la femme est atteinte de SEP et chez des couples tout venant (TV), mais aussi au sein même des couples. Nous souhaitons examiner le lien entre le SC et l’ajustement dyadique (AD).

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude transversale consistant en une passation de questionnaires sur le fonctionnement physique, le SC, l’AD, le soutien social, l’anxiété et la dépression chez 34 couples où la femme est atteinte de SEP. Nous avons également recruté 44 couples sans pathologie chronique et/ou invalidante TV.

Résultats

L’hypothèse 1 est infirmée, avec une tendance à ressentir plus de SC dans le groupe TV (F[1,76]=3,343 ; p=0,071). L’hypothèse 2 est à la fois confirmée avec une balance du soutien (BS) négative chez les conjoints des femmes atteintes de SEP (m=−0,30 ; ety=0,75) et infirmée avec une BS négative chez les femmes atteintes de SEP (m=−0,015 ; ety=0,72). Il y a un lien positif entre le SC et l’AD (r=0,571 ; p=0,001).

Discussion

Ces résultats suggèrent que la SEP a un impact sur le SC, surtout chez le conjoint de la femme atteinte de SEP. Toutefois cela n’a pas d’impact sur l’AD, possiblement car la femme atteinte de SEP et son conjoint sont identiques sur le SC. Ces propos restent à modérer car d’autres facteurs peuvent influencer l’AD.

Conclusion

Pour conclure, les conjoints des femmes atteintes de SEP rapportent donner plus qu’ils ne reçoivent de soutien et les hommes TV rapportent l’inverse. Les 2 conjoints sont identiques sur les différentes facettes du SC dans le groupe SEP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques (SEP), Soutien conjugal, Couple


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A92-A93 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sclérose en plaque à début pédiatrique
  • Amira Maalej, Imène Bouchhima, Turki Emna, Nouha Farhat, Chokri Mhiri
| Article suivant Article suivant
  • Le vécu des sujets atteints de sclérose en plaques : modalités intersubjectives et conjugalité, stratégies adaptatives
  • Emmanuelle Dieu, Khadija Chahraoui, Bernard Bonin, Thibault Moreau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.