Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spectre de la neuromyélite optique : étude d’une population algérienne - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.240 
Samira Hatteb , Neyla Mesbahi, Smail Daoudi
 Neurologie, CHU Nedir Mohamed, Tizi Ouzou, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La neuromyélite optique (NMO) est une pathologie inflammatoire démyélinisante rare du système nerveux central (SNC). Nous caractérisons une cohorte de patients porteurs d’un diagnostic de spectre NMO.

Objectifs

Répertorier et caractériser le spectre NMO chez une population de patients suivis au service de neurologie du CHU Tizi Ouzou (Algérie).

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive menée au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou, en Algérie, portant sur des patients répondant aux critères de l’IPND 2015 du spectre NMO. Les paramètres étudiés étaient : l’âge de début, le sexe, symptomatologie clinique (névrite optique [NO]/myélite), l’évolutive (monophasique/en poussées), nombre de poussées, paramètres paraclinique : imagerie cérébrale et médullaire, PEV, OCT, LCR et statut des anticorps anti-AQP4.

Résultats

Onze patients répondaient aux critères du spectre NMO, 5 étaient séropositifs, 6 séronégatifs. Le sex-ratio était de 4:1. L’âge moyen était de 31ans. Deux patients présentaient une NO, 2 une myélite et 7 un tableau optico-médullaire, l’IRM cérébrale était normale chez 8 patients, l’IRM médullaire retrouvait une myélite étendue dans 10 cas, le LCR montrait la présence BOC dans 4 cas. Par ailleurs, sont décrits 46 cas suspects de spectre NMO, notamment des myélites avec atteinte infraclinique des nerfs optiques.

Discussion

Le spectre NMO semble rare dans notre région. Les femmes jeunes restent plus atteintes que les hommes. Les formes optico-médullaire et l’évolution polyphasique sont les plus fréquentes. Les AQ4IgG sont plus souvent positif devant les tableaux optico-médullaires.

Conclusion

Notre étude porte sur une série réduite de spectre NMO, mais ses caractéristiques ne diffèrent pas des données de la littérature. Elle reste ouverte en vue d’une étude prospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myélite, Névrite optique, Spectre NMO


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A99-A100 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Variations du mode de prescription du natalizumab en situation de vie réelle
  • François Lun, Visneux Vincent, Ferraud Karine, Boutet Claire, Jean-Philippe Camdessanché
| Article suivant Article suivant
  • Le Symbol Digit Modalities test dans l’évaluation pratique du dysfonctionnement cognitif au cours de la sclérose en plaques (étude d’une série marocaine)
  • Youness Habtany, Dany Fatima, Faouzi Belahsen, Hicham El Otmani, Ma Rafai, Bouchra El Moutawakil, Ilham Slassi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.