Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Besoins protéiques, composition corporelle et fonction musculaire dans l’obésité massive - 23/03/16

Doi : 10.1016/j.nupar.2016.01.002 
C. Louvet , N. Farigon, F. Montel, R. Fetche, M. Miolanne, Y. Boirie
 Nutrition Alinique, CHU Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction et but de l’étude

Alors que les besoins protéiques de l’adulte sont estimés à 0,66g/kg/j avec un apport recommandé de sécurité à 0,83g/kg/j, il n’existe actuellement aucune recommandation spécifique chez le sujet obèse. Or, les perturbations métaboliques liées à l’obésité, telles que l’inflammation, l’insulinorésistance, la stéatohépatite non alcoolique et plus globalement la lipotoxicité pourraient avoir un impact sur le métabolisme protéique en favorisant l’entrée dans l’obésité sarcopénique. Connaître les besoins protéiques spécifiques du sujet obèse apparaît donc primordial pour identifier le risque de carence et de sarcopénie. Le but de cette étude est donc d’estimer le besoin protéique moyen dans une population de sujets obèses adultes avec l’hypothèse que ces besoins sont modifiés. L’objectif secondaire est de mettre en évidence un lien entre des apports protéiques inférieurs au besoin moyen et les paramètres de composition corporelle ou des altérations fonctionnelles musculaires évaluées à l’aide de tests de force et de performance physique.

Matériel et méthodes

Cent six patients obèses (âge : 45,6±13,4ans, IMC : 43,4±7,1kg/m2) ont été inclus dans l’étude. Le besoin protéique moyen a été établi sur le principe du bilan azoté. Les apports protéiques journaliers étaient calculés à partir de l’analyse d’un semainier alimentaire. Les pertes azotées étaient calculées selon l’équation de MacKenzie après mesure de l’excrétion urinaire d’urée sur 24heures. Les paramètres de composition corporelle, indice de masse maigre (IMM) et de masse grasse (IMG) étaient mesurés par impédancemétrie. Les tests fonctionnels musculaires réalisés étaient la force de préhension évaluée par Handgrip et le Short Physical Performance Battery (SPPB).

Résultats

Le besoin moyen protéique du sujet obèse est retrouvé dans cette étude à 0,79±0,17g/kg de poids corporel/j. L’apport protéique de sécurité est compris entre 0,99 et 1,13g/kg de poids corporel/j. En analyse multivariée, l’apport protéique et l’IMM étaient significativement corrélés au bilan azoté positif avec respectivement r=14,7±1,6 (p<0,001) et r=0,16±0,06 (p=0,02). La CRP, l’indice d’insulinorésistance HOMA-IR et l’âge n’avaient pas d’influence sur le bilan azoté. En comparant la population consommant moins de 0,79g/kg de poids corporel/j avec la population consommant plus de 0,79g/kg de poids corporel/j, il n’a pas été mis en évidence de différence significative pour l’IMM, l’albuminémie, la force musculaire et la performance physique. On note en revanche une corrélation négative entre la force musculaire et l’indice de masse grasse (r=–0,35 ; p<0,001).

Conclusion

Les résultats de cette étude confirment que le besoin protéique du sujet obèse, rapporté au poids corporel, est supérieur au besoin de la population générale. Il n’a pas été mis en évidence de lien entre un apport protéique insuffisant et les paramètres de sarcopénie. D’après le lien retrouvé entre une moins bonne performance musculaire et l’importance de l’adiposité, la survenue de l’obésité sarcopénie pourrait être la conséquence d’une lipotoxicité musculaire face à des besoins protéiques modifiés dans l’obésité massive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 1

P. 46 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Note de la rédaction
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du questionnaire SARC-F dans le dépistage de la sarcopénie liée à l’âge
  • M. Joerger, T. Fauchier, F. Le Duff, M.-C. Ciabrini-Moretti, T. Dahan, X. Hébuterne, S. Schneider

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.