S'abonner

Traitement des crises épileptiques nouvellement diagnostiquées Une expérience française - 01/03/08

Doi : RN-12-2001-157-12-0035-3787-101019-ART2 

Groupe CAROLE (Coordination Active du Réseau Observatoire Longitudinal de l'Épilepsie) [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

CAROLE est une cohorte prospective de 1 942 enfants et adultes chez lesquels 243 neurologues et neuropédiatres français ont porté entre le 1 er mai 1995 et le 30 juin 1996 un premier diagnostic de crise(s) épileptique(s) non provoquée(s). La moitié des sujets avait déjà récidivé avant le diagnostic.

Un traitement a été prescrit à 73 p. 100 des patients : 54 p. 100 des cas de crise unique, 90 p. 100 des cas de crise ayant déjà récidivé. Les crises uniques ont été d'autant plus souvent traitées que le sujet était plus âgé, qu'elles étaient partielles complexes ou secondairement généralisées, survenues sous la forme d'une salve ou d'un état de mal, que l'EEG montrait des anomalies paroxystiques (sauf si celles-ci renvoyaient à un syndrome bénin de l'enfant), ou la neuro-imagerie des lésions cérébrales. Les principaux motifs pour ne pas traiter les crises ayant déjà récidivé étaient leur rareté, le refus du patient ou de sa famille, l'existence d'un facteur déclenchant, l'appartenance à un syndrome bénin. Une monothérapie a été proposée à 1 389 des 1 411 patients traités, essentiellement du valproate (63 p. 100) ou de la carbamazépine (30 p. 100).

Cette étude concernait uniquement l'attitude thérapeutique initiale, non son observance ou ses résultats, celle-ci dépendant par ailleurs et des médecins et des patients.

Management of newly diagnosed epileptic seizures: a French experience

CAROLE is a prospective survey of 1942 children and adults presenting at least one unprovoked epileptic seizure first diagnosed between May 1 1995 and June 30 1996 by 243 French neurologists and neuropediatricians. In half these cases, the patient had already experienced more than one seizure at the time of diagnosis. Patients presenting only one seizure but either a case history or significant EEG or neuroimaging abnormalities suggestive of a high risk of recurrence were classified as cases of epilepsy.

Drug treatment was prescribed to 73p.100 of the cohort. Treatment was far more frequent in cases where seizure had recurred (90p.100) than in cases of first seizure (54p.100) (p<0.0001). In the latter category, the older the patients, the more likely they were to be treated (69p.100 of patients >=60 years old versus 49p.100 of those under 24 years of age, p=0.001). Those with multiple onset were more often treated than those with single onset (48p.100 of cases of single seizure versus 80p.100 of clustered seizures and 90p.100 of status epilepticus, p<0.0001), as were cases of complex partial seizure (68p.100 versus just under 50p.100 of cases of generalized seizure, p=0.0001), those with epileptiform EEG abnormalities (67p.100 of cases of cryptogenic partial epilepsy and 63p.100 of idiopathic generalized epilepsy versus 42p.100 of isolated seizure, p<0.0001) and those with cerebral lesions visible by neuroimagery (89p.100 of cases of symptomatic partial epilepsy). The decision not to treat was generally based on clinical signs of non-gravity. Understandably, cases of idiopathic partial epilepsy were less treated than other syndromes, 22p.100 in the group of first seizure patients, 67p.100 in the group where seizure had recurred before diagnosis. A single-drug therapy was recommended to 1389 of the 1411 patients treated, in 63p.100 of cases sodium valproate, in 30p.100 carbamazepine.

These data reveal not only the attitude to treatment of the specialists concerned, but also the desires or refusals of patients or patients'parents. The present study was limited to this question of treatment or no treatment. A further study will be necessary to investigate to what extent patients followed the treatment prescribed and how these cases evolved.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 157 - N° 12

P. 1500-1512 - décembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le cervelet : de la coordination motrice aux fonctions cognitives
| Article suivant Article suivant
  • Apprentissage procédural et maladie de Parkinson : implication des boucles striato-frontales
  • M. Sarazin, B. Deweer, B. Pillon, A. Merkl, B. Dubois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.