S'abonner

Néoformations intra-cérébrales : apport de la spectroscopie par résonance magnétique dans leur diagnostic et leur pronostic - 01/03/08

Doi : RN-09-2001-157-8-9-C1-0035-3787-101019-ART19 

J. Sabatier [1],

D. Ibarrola [2],

M. Malet-Martino [3],

I. Berry [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La spectroscopie par résonance magnétique (SRM) constitue une technique d'étude non-invasive du métabolisme des tumeurs cérébrales. Pratiquée in vivo en proton, elle utilise les imageurs cliniques et permet en particulier d'affirmer le diagnostic de tumeur en éliminant les abcès. Au sein des tumeurs, elle constitue, au côté de l'imagerie classique, un moyen de différenciation entre tumeurs cérébrales primitives, dominées par les gliomes et tumeurs d'origine extra-cérébrale, comme les méningiomes par exemple. Par contre, sa capacité à établir une classification histo-pronostique des tumeurs gliales reste controversée. S'il ne semble pas exister de « marqueur de malignité », la choline, reflet du turn-over membranaire des cellules tumorales, aurait ce potentiel. Les discordances dans les résultats obtenus confirment bien sûr que l'histologie reste indispensable au diagnostic. Cependant, l'étude d'extraits de tumeur en spectroscopie in vitro montre que le signal à 3,2 ppm dit « pic de choline » correspond en fait à plusieurs composés parmi lesquels la glycérophosphocholine, la phosphocholine, et la choline dont la répartition diffère selon le grade tumoral. La SRM proton in vivo reste la seule technique métabolique de suivi non-invasif d'une tumeur traitée, permettant de distinguer progression tumorale et radio-nécrose, par exemple.

Abstract

Brain tumors: interest of magnetic resonance spectroscopy for the diagnosis and the prognosis.

Magnetic resonance spectroscopy (MRS) is a tool for a non-invasive monitoring of brain tumor metabolism. In vivo proton MRS became possible with the development of whole-body high-field magnets. First, it allows to distinguish brain tumors from abscesses. Second, along with other imaging techniques, it permits the differentiation of primary brain tumors, mainly gliomas, from tumors of various origins such as meningiomas or metastasis. However, its ability to give a grading of gliomas stays controversial. Choline, a marker of cell membrane proliferation, could give information on the degree of malignancy but reports on its role are somewhat contradictory. Brain tumor biopsy and histology stay mandatory in the management of brain tumors. In vitro MRS spectra obtained from tumor extracts show that the signal at 3.2ppm, the so-called “cholin peak”, corresponds to several compounds among them, glycerophosphocholine, phosphocholine, and choline. Their repartition differs with the grade of the tumor. In vivo proton MRS is the only metabolic technique of non-invasive monitoring of treated brain tumors. It can separate recurrence from radionecrosis. Improved methodology and avaibility of MR imagers will strengthen its importance in the future.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 157 - N° 8-9

P. 858-862 - septembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic et pronostic en neuro-oncologie : apport de la tomographie par émission de positrons (TEP)
  • J.-M. Derlon
| Article suivant Article suivant
  • INTRODUCTION

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.