Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’hypnose dans les troubles anxieux et phobiques : revue des études cliniques - 15/04/16

Doi : 10.1016/j.lpm.2015.12.002 
Antoine Pelissolo
 AP–HP, hôpitaux universitaires Henri-Mondor, université Paris-Est Créteil, service de psychiatrie sectorisée, Inserm U955 IMRB, fondation FondaMental, 40, rue de Mesly, 94000 Créteil, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’hypnose est souvent proposée comme une méthode de psychothérapie dans diverses pathologies psychiatriques, notamment en rapport avec le stress et l’anxiété. Sa place au sein des stratégies thérapeutiques des troubles anxieux chroniques reste cependant incertaine. L’objectif de cette revue est donc d’analyser la littérature médicale portant sur l’efficacité thérapeutique de l’hypnose dans les troubles anxieux.

Méthodes

Une recherche bibliographique exhaustive a été réalisée via Pubmed pour identifier les publications originales, entre 1980 et 2015, rapportant des données cliniques sur l’efficacité de l’hypnose dans six catégories de troubles anxieux. Chaque publication a ensuite été analysée au plan méthodologique et des résultats thérapeutiques.

Résultats

Seulement trois essais contrôlés ont été identifiés au total, un dans le trouble panique et deux dans l’état de stress post-traumatique (ESPT). Les autres articles portent sur des études ouvertes (4 articles), ou sur des cas uniques (20 articles). L’étude réalisée dans le trouble panique conclut à l’absence d’efficacité de l’hypnose associée à la thérapie comportementale et cognitive, de même qu’un des essais réalisés dans l’ESPT. Seule une étude effectuée chez 48 enfants indonésiens souffrant d’ESPT suggère l’efficacité d’une technique particulière d’hypnose adaptée à la culture locale. Les autres articles signalent des résultats positifs dans des études en ouvert ou dans des rapports de cas, mais leurs conclusions peuvent difficilement être généralisées.

Conclusion

Les données de la littérature sont actuellement négatives ou insuffisantes pour attester de l’efficacité thérapeutique de l’hypnose dans les troubles anxieux chroniques, et cela quelle que soit la catégorie considérée (phobies, ESPT, etc.). Des études spécifiques seraient nécessaires pour déterminer d’éventuels profils de patients répondeurs aux méthodes d’hypnose dans ces pathologies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Hypnosis is classically presented as a useful psychotherapy for various psychiatric conditions, especially in the field of stress and anxiety. However, its place in therapeutic of chronic anxiety disorders remains unclear and questioned. Thus, the goal of this systematic review was to analyse the papers reporting clinical data on the efficacy of hypnosis in anxiety disorders.

Methods

A literature search was conducted on Pubmed to retrieve all original papers, published between 1980 and 2015, reporting clinical information on the efficacy of hypnosis in six categories of anxiety disorders. Each paper has been assessed from a methodological point of view, and the results have been analysed.

Results

Only three controlled studies have been identified, one in panic disorder and two in post-traumatic stress disorder (PTSD). The other papers related open-design studies (4 articles), or single case reports (20 articles). The controlled study conducted in panic disorder suggested that the combination of hypnosis with cognitive-behavior therapy was not an effective strategy, and this negative result was also obtained in one of the studies conducted in PTSD. The third study, including 48 Indonesian children with PTSD, showed a significant improvement with a specific hypnosis technique adapted to the local culture. Other papers related also positive results but in non-controlled studies or in case reports, their conclusions cannot be generalized.

Conclusion

To date, evidence is negative or insufficient to support the efficacy of hypnosis in chronic anxiety disorders, in any categories whatsoever – including phobia or PTSD. Specific further studies are needed to identify some potential profiles predictive of response to hypnosis in these conditions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 3

P. 284-290 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Désaccords entre internes de médecine générale et seniors sur les soins aux patients. Gestion et impacts sur le hidden curriculum. Étude qualitative de 37 situations en Île-de-France
  • Éric Galam, Romain Multon
| Article suivant Article suivant
  • Scanner thoracique ultra-basse dose : la mort de la radiographie thoracique ?
  • Claire Ludes, Marysa Schaal, Aissam Labani, Mi-Young Jeung, Catherine Roy, Mickaël Ohana

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.