Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence des hormones stéroïdes sur la production de deux marqueurs inflammatoires, l’IL-12 et le monoxyde d’azote, au cours de la maladie de Behçet - 16/04/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.11.010 
M.L. Ahmedi a, H. Belguendouz a, D. Messaoudene a, H. Mesbah-Amroun a, M. Terahi b, O.S. Lahlou-Boukoffa c, C. Touil-Boukoffa a,
a Équipe cytokines et NO synthases, laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire, FSB-USTHB, université Bab-Ezzouar, 16111 Alger, Algérie 
b Clinique d’ophtalmologie, CHU Bab El Oued, 16111 Alger, Algérie 
c Service d’ophtalmologie, CHU Ibn Rochd, Annaba, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’uvéite représente un des critères majeurs de diagnostic de la maladie de Behçet (MB), une pathologie inflammatoire, chronique, systémique et d’étiologie incertaine. L’uvéite étant plus fréquente chez les patients de sexe masculin, notre but était d’évaluer le taux et l’effet des hormones sexuelles dans la physiopathologie de la MB. Notre étude a inclus 19 patients atteints de la MB et 20 sujets sains. L’estradiol, la testostérone et le cortisol ont été mesurés dans le plasma par la méthode immuno-enzymatique microparticulaire (AxSYM). Les cellules mononucléées du sang périphérique, séparées par un gradient de densité à partir du sang total, ont été mises en culture, en présence ou en absence des différentes hormones étudiées, pendant 24h. Le monoxyde d’azote (NO) et l’IL-12 ont été mesurés in vivo et in vitro par la méthode de Griess modifiée et la méthode d’Elisa, respectivement. Les taux de cortisol ont diminué significativement chez les patients par comparaison aux témoins (p<0,05) alors que nous n’avons pas observé de différence significative dans les taux plasmatiques des hormones sexuelles au cours de la MB. In vitro, le cortisol et l’estradiol ont diminué la production du NO et la testostérone l’a induite (p<0,05). L’IL-12 a montré le même profil que le NO chez les femmes mais n’a pas été diminuée significativement par l’estradiol ou le cortisol chez les hommes. Dans leur globalité, nos résultats pourraient expliquer, d’une part, le sex-ratio caractéristique de la maladie de Behçet et, d’autre part, l’effet protecteur des glucocorticoïdes observé chez les patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Uveitis is one of the major diagnostic criteria of Behçet's disease (BD), a chronic systemic inflammatory pathology with an uncertain etiology. Since uveitis is more frequent in male patients, we assessed the level and the effect of sex hormones on inflammatory responses during BD. Peripheral blood was taken from 19 patients with BD and 20 healthy subjects. Estradiol, testosterone and cortisol were measured in plasma by ELISA. Circulating mononuclear cells (PBMC) were obtained on gradient density and cultured with or without the three hormones for 24h at 37 ̊C. IL-12 and nitric oxide (NO) were measured in vivo and ex vivo by ELISA and a modified Griess method, respectively. We confirmed the significantly higher in vivo and in vitro levels of NO and IL-12 in BD in comparison to controls (P<0.05). We also found that circulating cortisol was lower in BD while sex hormones did not show any significant difference between the groups (P>0.05). In vitro, NO was reduced by estradiol and cortisol and increased by testosterone in both sexes. In contrast, while IL-12 production showed the same production profile as NO in women, estradiol and cortisol failed to reduce IL-12 levels in men. Our results may explain in part the differences observed between men and women in disease clinical expression. In fact, male patients seem to have defective IL-12 down-regulation by estradiol and cortisol that increases Th1 immune responses. This may be implicated in the severe expression of BD in men.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Testostérone, Estradiol, Cortisol, Monoxyde d’azote, IL-12, La maladie de Behçet

Keywords : Testosterone, Estradiol, Cortisol, Nitric oxide, IL-12, Behçet's disease


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 4

P. 333-340 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Druses de la papille de l’enfant : intérêt des différents examens d’imagerie
  • S. Naoum, I. Bouacha, I. Drumare, C. Marks, S. Defoort-Delemmes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.