Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enjeux et limites actuelles de l’évaluation du statut de PD-L1 par immunohistochimie sur des biopsies bronchiques - 19/04/16

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.01.014 
Véronique Hofman 1, Marius Ilie 1, Elodie Long 1, Catherine Butori 1, Sandra Lassalle 1, Kevin Washetine 1, Salomé Lalve 1, Charles-Hugo Marquette 2, Jean-Charles Soria 3, Paul Hofman 1,
1 Université de Nice Sophia Antipolis, CHU de Nice, hôpital Pasteur, laboratoire de pathologie clinique et expérimentale et biobanque (BB-0033-00025), 30, avenue de la voie Romaine, 06002 Nice cedex 01, France 
2 CHU de Nice, hôpital Pasteur, service de pneumologie, 30, avenue de la voie Romaine, 06002 Nice cedex 01, France 
3 University Paris Sud, Institut Gustave-Roussy, Inserm U981, 114, rue Edouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 

Paul Hofman, université de Nice Sophia Antipolis, CHU de Nice, hôpital Pasteur, laboratoire de pathologie clinique et expérimentale (BB-0033-00025), 30, avenue de la voie Romaine, 06002 Nice cedex 01, France.

Résumé

L’immunothérapie ciblant l’axe PD-L1/PD-1 a récemment montré des résultats prometteurs chez les patients atteints d’un cancer du poumon en phase métastatique. Cette approche semble d’autant plus efficace qu’il existe une forte expression immunohistochimique de PD-L1 sur les biopsies bronchiques. Un tel traitement sera donc très prochainement proposé chez ces patients atteints d’un cancer du poumon en phase métastatique. L’indication d’une immunothérapie pourrait être conditionnée à l’évaluation immunohistochimique de PD-L1, celle-ci devenant ainsi un test diagnostique « compagnon ». Cette perspective à court terme soulève plusieurs interrogations et en particulier le seuil de positivité du marquage PD-L1 à définir pour considérer que le patient est éligible à une immunothérapie. D’autres paramètres devront être pris en compte, comme l’évaluation du compartiment cellulaire positif (cellules immunitaires et/ou cellules tumorales), le nombre de cellules positives et le clone utilisé. Un certain nombre de patients peut répondre au traitement ciblant l’axe PD-L1/PD-1 malgré la faible ou l’absence d’expression immunohistochimique de PD-L1. Malgré cela, l’approche immunohistochimique pourrait être la seule conseillée en oncologie thoracique avant de décider un traitement ciblant PD-L1/PD1. Cet article discute les principaux challenges de l’approche immunohistochimique ciblant PD-L1 en tant que test diagnostique « compagnon » associé à l’immunothérapie des cancers du poumon.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Immunotherapy targeting the PD-L1/PD-1 axis has shown recently some promising results in metastatic lung cancer patients. This treatment seems to be more effective when a high expression of PD-L1 is detected by immunohistochemistry in bronchial biopsies. In this regard, this targeted therapy will be proposed soon in metastatic lung cancer patients. This immunotherapy could be dependent to the immunohistochemical (IHC) assessment of PD-L1 expression, thus considered as a companion diagnostic test. This near perspective poses challenges with regard to the positivity threshold value for PD-L1 expression before therapy administration, the positive cellular compartment (tumour cells and/or immune cells), the percentage of positive cells and the clone which is used. A couple of patients have a good response to treatment targeting the PD-1/PD-L1 axis despite the absence or a weak PD-L1 expression. However the assessment of PD-L1 expression by immunohistochemistry will be the only mandatory approach before therapeutic strategies targeting the PD1/PD-L1 axis for lung cancer patients. In this review, the main challenges of using PD-L1 immunohistochemistry as a potential companion diagnostic tool for metastatic lung cancer patient immunotherapy will be discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Immunothérapie, PD-L1, PD-1, Cancer du poumon, Immunohistochimie, Limites

Keywords : Immunotherapy, PD-L1, PD-1, Lung cancer, Immunohistochemistry, Limits


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 4

P. 368-380 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Médicaments du cancer : quelles innovations et à quel prix ?
  • Anthony Gonçalves, Dominique Maraninchi, Patricia Marino
| Article suivant Article suivant
  • Place du vert d’indocyanine couplée à l’imagerie par fluorescence dans la recherche du ganglion sentinelle du cancer du sein
  • Charlotte Vermersch, Tiphaine Raia Barjat, Marianne Perrot, Suzanne Lima, Céline Chauleur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.