Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’impulsivité dans le TDAH : prévalence des troubles du contrôle des impulsions et autres comorbidités, chez 81 adultes présentant un trouble déficit de l’attention/hyperactivité (TDA/H) - 19/04/16

Doi : 10.1016/j.encep.2015.12.013 
R. Porteret a, , J. Bouchez b, F.J. Baylé c, I. Varescon a
a Laboratoire de psychopathologie et processus de santé, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, IUPDP, 92774 Boulogne-Billancourt, France 
b Hôpital Paul-Guiraud–Villejuif, centre hospitalier Sainte-Anne, service hospitalo-universitaire des professeurs Lôo et Olié, 7, rue Cabanis, 75674 Paris cedex 14, France 
c Université Paris-Descartes, SHU, centre hospitalier Sainte-Anne, Inserm E117, service hospitalo-universitaire du professeur Krebs, 7, rue Cabanis, 75674 Paris cedex 14, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Actuellement en France, peu de données sont disponibles sur la prévalence du trouble déficit de l’attention/hyperactivité (TDA/H) chez l’adulte. Pourtant, le retentissement fonctionnel de ce trouble reste marqué et représente un véritable handicap dans la vie du patient. De plus, le TDA/H est souvent associé à d’autres troubles qui peuvent avoir un impact direct sur le diagnostic mais également sur la prise en charge du patient et son évolution. Bien que ce trouble se définisse par deux catégories symptomatiques (trouble attentionnel/hyperactivité), l’impulsivité y est centrale.

Objectifs

Cette étude vise à évaluer la prévalence des troubles du contrôle des impulsions (TCI), mais également des comorbidités psychiatriques et addictives (abus et dépendance à une substance) associées au TDA/H de l’adulte.

Population

Ont été inclus dans cette étude un total de 100 sujets dont 81 ont répondu au diagnostic complet du TDA/H de l’adulte, (non traités pour ce trouble au moment de l’évaluation diagnostique).

Méthode

À partir d’hétéro-questionnaires, nous avons évalué : le TDA/H (DSM IV-TR ; APA, 2004), les troubles du contrôle des impulsions (TCI) (Minnesota Impulse Disorders Interview, Christensen et al. 1994), les troubles psychiatriques, et les troubles liés à l’usage de substances psychoactives (Midi International Neuropsychiatric Interview, Lecrubier, Sheehan et al., 1998).

Lieu d’évaluation

Clinique des maladies mentales et de l’encéphale de l’hôpital Sainte-Anne à Paris.

Résultats

Plus de 90 % des sujets ont présenté une forme précoce et complète de TDA/H (à savoir avant l’âge de 7ans, et présentant la majorité des symptômes du trouble). Nous avons retrouvé davantage de formes mixtes vs inattentives (55,6 % vs 44,4 %). Concernant les TCI, plus de la moitié des sujets (66 %) a présenté au moins un trouble, toutes formes confondues. Les TCI les plus retrouvés furent le trouble explosif intermittent (29,6 %), suivi des achats compulsifs (23,4 %) et du jeu pathologique (7,4 %). Une proportion de 2,4 % a été retrouvée de façon identique pour les comportements sexuels compulsifs et la kleptomanie. De plus, on retrouve parmi les sujets présentant un TCI, 70 % de formes mixtes, suivies de loin par les formes à prédominance inattentive (30 %). Parmi les TCI les plus retrouvés chez les formes mixtes, on trouve le trouble explosif intermittent (TEI) (79,2 %) suivi des achats compulsifs (73,7 %). Pour les comorbidités psychiatriques, 96 % des sujets ont manifesté au moins un trouble associé au TDA/H. Concernant les troubles liés à l’usage de substances, 32 % des sujets ont manifesté une comorbidité addictive (abus ou dépendance pour les 12 derniers mois). En résumé, et tous troubles associés confondus, 55,7 % des sujets ont présenté trois troubles ou plus associés au TDA/H, 19,7 %, deux troubles associés, 21,3 %, un trouble associé, et seulement 4 % des sujets n’ont présenté aucun trouble associé. Par ailleurs, les formes mixtes sont les plus courantes parmi les comorbidités psychiatriques et addictives à l’exception de l’EDM passé, de la dysthymie et du trouble panique (même proportion retrouvée). Les formes inattentives sont également plus fréquentes parmi les abus d’alcool (66,7 % vs 33,3 %).

Conclusion

Le TDA/H de l’adulte est un trouble rarement isolé et son diagnostic reste donc complexe. Aussi, l’impulsivité reste un symptôme clefs de ce trouble pouvant se manifester de manière diverse. Il semble important d’effectuer une évaluation psychologique globale et plus systématique afin de repérer d’éventuels troubles comorbides pour d’une part, affiner le diagnostic différentiel, et d’autre part, adapter la prise en charge de ces patients sur le long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Attention deficit hyperactivity disorder (ADH/D) is a neuropsychological developmental disorder characterized by pervasive and impairing symptoms of inattention, hyperactivity, and impulsivity. Whereas it is well known in children, there is still little information about ADH/D in adults, including prevalence. Indeed, there are actually no epidemiological studies in France, despite the considerable impact of this disorder in a patient's professional and affective life. Moreover, ADH/D rarely stays isolated, and many comorbidities often complicate the diagnostic investigation. It is well known that the so-called ADH/D is composed of two main categories of symptoms (Attentional Disorder/Hyperactiviy Disorder), but Impulsiveness also remains a major symptom.

Objective

The aim of this study was to evaluate not only the prevalence of Impulse Control Disorders (ICD) but also psychological and addictive comorbidities among adult patients with ADH/D. A total of 100 patients from specialized consultations of adult ADH/D were evaluated in this study, but only 81 were included after presenting all the clinical criteria of ADH/D.

Method

We used the DSM IV-T-R for ADH/D, the Minnesota Impulsive Disorders Interview a semi-structured clinical interview assessing impulse control disorders (ICD) (compulsive buying, trichotillomania, compulsive sexual behaviour, kleptomania, pyromania and intermittent explosive disorder), and the Mini International Neuropsychiatric Interview in order to evaluate psychiatric and addictive comorbidities.

Results

More than 90 % of the patients met the early apparition criteria of ADH/D (before 7years). More than half of the patients presented a mixed type of ADH/D (both inattentive and hyperactive-impulsive forms): 55.6 % vs 44.4 % for the inattentive type. The vast majority of patients showed a complete form (with a total of 6 or more symptoms out of 9, of inattentive and/or impulsive-hyperactivity category): 93.8 % and only 6.2 % presented a sub-syndromic form of ADH/D (with 3 symptoms at least of one and/or the other category). Regarding the ICDs, we found a proportion of 66 % of patients manifesting at least one, the most frequent ICD being the Intermittent Explosive Disorder (IED): 29.6 %, followed by Compulsive Buying (CB): 23.4 %, Pathological Gambling (PG): 7.4 %, Kleptomania and Compulsive Sexual Behaviour: 2.4 %, and Trichotillomania: 1.2 %. Among the psychiatric comorbidities evaluated, generalized anxiety disorder: 61.7 %, followed by dysthymia: 44.4 %, major depressive episode: 28.3 %, Agoraphobia: 22.2 %, panic disorder: 17.2 %, hypomanic episode: 16 %, social phobia: 11.1 %, bulimia nervosa: 8.6 %, and antisocial personality disorder and obsessive-compulsive disorder: 3.7 %. Regarding the addictive comorbidities, we found a prevalence of 14.8 % of substance abuse (non-alcohol), followed by 7.4 % of alcohol abuse, 6.1 % of substance dependence (non-alcohol), and 3.7 % of alcohol dependence.

Conclusion

ADH/D in adults continues to be unrecognized in France. The aim of this study was to evaluate the prevalence of impulse control disorders, psychiatric and addictive comorbidities in adults with ADH/D. The results enable us to appreciate quantitative and qualitative data for 81 French adults with ADH/D. This disorder rarely remains isolated and is often associated with many others, especially anxiety and mood disorders. We also observed that impulsivity stays at the heart of the ADH/D, either through impulsive behaviours or addictive disorders. Considering the lack of studies with ADH/D adults, it is difficult to compare our data. The diagnosis of ADH/D is complex and stays controversial, moreover the strong prevalence of comorbidities points out the importance of differential diagnosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : TDA/H, Adulte, Prévalence, Troubles du contrôle des impulsions, Comorbidités

Keywords : ADH/D, Adult, Prevalence, Impulse Control Disorder, Comorbidities


Plan


© 2015  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 2

P. 130-137 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prescription et surveillance d’antipsychotiques chez les patients âgés souffrant de schizophrénie : pratiques des psychiatres et leurs déterminants
  • I. Jalenques, V. Ortega, G. Legrand, C. Auclair
| Article suivant Article suivant
  • Influence de la maturation pubertaire et de l’estime de soi corporelle sur la sexualité à l’adolescence
  • C. Potard, R. Courtois, R. Clarisse, N. Le Floc’h, M. Thomine, C. Réveillère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.