Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Rétrovirus humains T-lymphotropes de type 1 et 2 - 25/04/16

[8-050-D-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(16)57902-2 
C. Journo a, b, c, d : Maître de conférence des Universités en infectiologie, R. Mahieux a, b, c, d,  : Professeur des Universités en virologie
a Équipe oncogenèse rétrovirale, Centre international de recherche en infectiologie (CIRI), Inserm U1111, CNRS UMR5308, 46, allée d'Italie, 69364 Lyon cedex 07, France 
b Équipe labellisée « Ligue nationale contre le cancer », Centre international de recherche en infectiologie (CIRI), Inserm U1111, CNRS UMR5308, 46, allée d'Italie, 69364 Lyon cedex 07, France 
c École normale supérieure de Lyon, 15, parvis René-Descartes, 69342 Lyon, France 
d Université Lyon-1, 43, boulevard du 11-Novembre-1918, 69100 Villeurbanne, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 10

Résumé

Le virus humain T-lymphotrope de type 1 (HTLV-1), premier rétrovirus oncogène découvert chez l'homme, est l'agent étiologique de deux maladies très sévères. Il s'agit, d'une part, de la leucémie/lymphome T de l'adulte, lymphoprolifération maligne et, d'autre part, de la paraparésie spastique tropicale/myélopathie associée à HTLV-1, une neuromyélopathie chronique et invalidante. HTLV-1 infecte 5 à 10 millions d'individus avec des zones de forte endémie dans lesquelles, selon l'âge et le sexe, 0,5 à 50 % des sujets sont infectés. Le virus peut se transmettre de la mère à l'enfant par l'allaitement prolongé, mais aussi par contact sexuel, préférentiellement dans le sens homme-femme, et par voie sanguine, lors de la transmission de cellules infectées. La très grande stabilité génétique d'HTLV-1 est utilisée comme un outil moléculaire pour mieux comprendre l'origine, l'évolution et les voies de dissémination de ce rétrovirus. HTLV-1 possède, outre les gènes gag, pro, pol et env codant les protéines structurales et enzymatiques du virus, la région pX codant les protéines régulatrices Tax, Rex et HBZ et les protéines auxiliaires p12/p8, p13 et p30. Tax stimule la transcription à partir du promoteur viral et joue un rôle fondamental dans la leucémogenèse en modifiant l'expression et la fonction de nombreux facteurs cellulaires. La protéine HBZ, plus récemment découverte, est également impliquée dans la leucémogenèse. Le virus HTLV de type 2 (HTLV-2) possède un génome similaire à HTLV-1 mais il diffère cependant dans son épidémiologie et dans sa pathogénicité. L'infection n'est associée qu'à une lymphocytose persistante et à de rares cas de neuromyélopathies. Ce virus n'est pas leucémogène.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : HTLV-1, HTLV-2, Rétrovirus, Leucémie, Lymphome T de l'adulte, Paraparésie spastique tropicale, Myélopathie associée à HTLV-1


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Infections fongiques au cours de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine
  • B. Gaborit, R.-A. Lavergne, F. Morio, D. Boutoille
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations dermatologiques de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine
  • M. Janier, O. Zehou, E. Caumes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.