Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ganglion sentinelle et curage axillaire dans le cancer du sein : la pratique française face aux recommandations à l’ère post-2011 - 03/05/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.01.008 
A. Clavier a, C. Cornou a, P. Capmas a, A.-S. Bats a, b, c, C. Bensaid a, C. Nos a, F. Lécuru a, b, C. Ngô a, , b
a Centre expert oncologie gynécologique et sénologie, hôpital européen Georges-Pompidou, AP–HP, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Faculté de médecine, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 
c UMR S 747, faculté de médecine, université Paris Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Aujourd’hui, les recommandations françaises et internationales diffèrent concernant la prise en charge du creux axillaire en cas de ganglion sentinelle (GS) métastatique dans le cancer du sein. Nous avons réalisé une enquête sur les pratiques françaises.

Matériels et méthodes

Un questionnaire a été envoyé à 454 chirurgiens sénologues entre juin 2014 et janvier 2015. Ce questionnaire comprenait des items sur : les indications de la biopsie du GS, la fréquence du curage axillaire (CA) en cas de GS métastatique et les modalités de la radiothérapie en cas de GS métastatique sans CA.

Résultats

Au total, 169 chirurgiens (37 %) ont répondu au questionnaire. Vingt et un pour cent des chirurgiens ne font pas de CA en cas de macrométastase. Trente-deux pour cent ne font pas d’examen extemporané du GS. De plus, 8,4 % des praticiens réalisent une biopsie du GS après chimiothérapie néoadjuvante et 14 % dans le cas de tumeurs multicentriques, alors que cette dernière indication n’est pas recommandée. Dans le cas d’un GS métastatique sans CA complémentaire, les champs d’irradiation sont étendus à l’aisselle dans 44 % des cas.

Conclusion

Des discordances significatives sont observées entre les pratiques et les recommandations nationales. La divergence entre les recommandations françaises et internationales conduit à des pratiques chirurgicales hétérogènes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Today, according to St-Gallen and ASCO clinical guidelines, axillary lymph node dissection (ALND) should be avoided in patients who meet the ACOSOG Z011 criteria. In French guidelines, ALND is still recommended in case of macrometastasis in sentinel lymph node (SLN) and in case of micrometastasis without systemic treatment. We performed a survey of the French practices in the management of the axilla.

Material and methods

A questionnaire was sent to 454 breast surgeons between June 2014 and January 2015. Questionnaire included items about: indications of SLN biopsy, frequency of ALND in case of metastatic SLN and modality of radiotherapy in case of metastatic SLN without ALND.

Results

A total of 169 surgeons (37%) answer the questionnaire. Twenty-one percent of surgeons avoid ALND in case of macrometastasis. Thirty-two percent do not perform extemporaneous examination of SLN. Only 8.4% of practionners performed a SLN biopsy after neoadjuvant chemotherapy. Fourteen percent performed a SLN biopsy in case of multicentric tumors, while it is not recommended. In case of positive SLN without ALND completion, radiotherapy does not change in 34% while irradiation fields are expanded in 44%.

Conclusions

Significant unconformities are observed towards national recommendations. The divergence between French and international guidelines leads to heterogeneous surgical practices.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, Ganglion sentinelle, Curage axillaire, Enquête de pratique, Recommandations

Keywords : Breast cancer, Sentinel lymph node, Axillary lymph node dissection, Practice survey, Recommendations


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 5

P. 451-458 - mai 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Office hysteroscopy: A report of 2402 cases
  • P. Capmas, A.-G. Pourcelot, E. Giral, D. Fedida, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Suivi gynécologique, médecin impliqué et dépistage du cancer du col utérin : une accumulation de disparités sociales
  • A. Malmartel, L. Rigal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.