Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Imputabilité en pharmacovigilance : de la méthode française originelle aux méthodes réactualisées - 04/05/16

Doi : 10.1016/j.therap.2016.02.009 
Ghada Miremont-Salamé a, , b , Hélène Théophile a, Françoise Haramburu a, b, Bernard Bégaud b
a Service de pharmacologie médicale, centre de pharmacovigilance, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 
b Inserm U657, département de pharmacologie médicale, université de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les méthodes d’imputabilité en pharmacovigilance ont été développées dès les années 1970–1980. La méthode française d’imputabilité fait partie des premières méthodes d’imputabilité, après les méthodes pionnières de Irey et de Karch et Lasagna ; initialement publiée en 1978, elle a été actualisée en 1985, puis réactualisée en 2011. Les principales modifications de la méthode française d’imputabilité sont résumées et présentées sous forme de tableaux. Les versions successives ont amélioré la présentation de la méthode avec une définition plus formalisée des critères d’imputabilité, tout en préservant sa facilité d’utilisation. L’imputabilité permet de formaliser et d’expliciter l’évaluation du lien de causalité entre la prise d’un médicament et la survenue d’un effet indésirable et constitue une aide pour le diagnostic et la conduite à tenir devant un effet indésirable. Elle peut contribuer à la qualité et à la pertinence des données enregistrées dans les bases de données de pharmacovigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Imputabilité, Pharmacovigilance, Effets indésirables


Plan


© 2016  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 2

P. 171-178 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pharmacovigilance in Europe: Place of the Pharmacovigilance Risk Assessment Committee (PRAC) in organisation and decisional processes
  • Marie-Laure Laroche, Arnaud Batz, Hélène Géniaux, Corinne Féchant, Louis Merle, Patrick Maison
| Article suivant Article suivant
  • Causality assessment in pharmacovigilance: The French method and its successive updates
  • Ghada Miremont-Salamé, Hélène Théophile, Françoise Haramburu, Bernard Bégaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.