Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prokineticin1 and pregnancy - 25/05/16

Doi : 10.1016/j.ando.2016.04.014 
Nadia Alfaidy a, b,
a Institut national de la santé et de la recherche médicale, unité 1036, University Grenoble-Alpes, 38041 Grenoble, France 
b Commissariat à l’énergie atomique (CEA), BIG-Biology of Cancer and Infection, 38054 Grenoble, France 

Correspondence. Inserm U878, IRSTV/APV, CEA Grenoble, université Joseph-Fourrier, 17, rue des Martyrs, 38054 Grenoble cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Prokineticin 1 (PROK1), also called EG-VEGF, is a peptide of 86 amino acids with multiple biological functions. PROK1 acts via two G-protein coupled receptors: PROKR1 PROKR2. PROK1 is highly expressed in the placenta. This article reports the expression and the role of PROK1 during normal and pathological pregnancies: (i) during early pregnancy, PROK1 exhibits a peak of placental expression shortly before the establishment of the feto-maternal circulation; (ii) its receptors, PROKR1 PROKR2 are highly expressed in human placenta; (iii) its expression is increased by hypoxia; (iv) PROK1 inhibits extravillous trophoblasts migration and invasion and increases their proliferation and survival; (v) PROK1 is also a pro-angiogenic placental factor that increases microvascular placental endothelial cells proliferation, migration, invasion, and permeability. Circulating PROK1 levels are five times higher in pregnant women during the first trimester compared to the second and third trimesters. Also, its serum levels are higher in patients with preeclampsia (PE) and in patients with isolated intra-uterine growth restriction (IUGR). In mice, maintaining high level of PROK1 beyond its normal period of production (>10.5dpc) reproduces symptoms of PE. To date, our results demonstrated that PROK1 is a central factor of human placentation with direct roles both in the control of trophoblast invasion and villous growth. Thus, a failure in the expression of PROK1 and/or its receptor during pregnancy may contribute to the development of PE and/or IUGR. Besides theses original findings, we also report a direct role of this factor in parturition.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Prokinéticine 1 (PROK1), aussi appelée EG-VEGF, est un peptide biologique de 86aa aux fonctions biologiques multiples. PROK1 agit via deux récepteurs couplés aux protéines G : PROKR1 et PROKR2. Cet article rapporte l’expression et le rôle de PROK1 au cours des grossesses normales et pathologiques : (i) PROK1 présente un pic d’expression placentaire précédant de peu l’établissement de la circulation fœto-maternelle ; (ii) ses récepteurs sont fortement exprimés dans le placenta ; (iii) son expression est augmentée en hypoxie ; (iv) PROK1 inhibe l’activité migratoire et invasive des trophoblastes extra-villeux et augmente leur prolifération et survie ; (v) PROK1 est aussi un facteur pro-angiogène de la villosité. Il augmente la prolifération, la migration, l’invasion, et la perméabilité les cellules endothéliales microvasculaires placentaires. Les taux sériques de PROK1 chez la femme enceinte sont cinq fois plus élevés au cours du premier trimestre de la grossesse comparés au deuxième et troisième trimestre. Aussi, ses taux sériques sont plus élevés chez les patientes préeclamptiques (PE) et chez les patientes ayant un retard de croissance intra-utérin (RCIU) isolé. Chez la souris, le maintien d’un niveau élevé de PROK1 au-delà de sa période normale de production (>10,5dpc) reproduit les symptômes de la PE. L’ensemble de nos résultats démontre que PROK1 est un nouveau facteur de la placentation humaine qui joue un rôle important à la fois dans le contrôle de l’invasion trophoblastique et dans le développement villositaire. Un défaut d’expression de PROK1 et/ou de ses récepteurs au cours de la grossesse pourrait contribuer au développement de la PE et/ou du RCIU. Par ailleurs, des résultats originaux montrent que PROK1 jouerait aussi un rôle dans la parturition.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Prokineticin, EG-VEGF, Preeclampsia, IUGR, Placenta, Parturition

Mots clés : Prokinéticine, EG-VEGF, Pré-eclampsie, RCIU, Placenta, Parturition


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 2

P. 101-104 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Angiogenic balance (sFlt-1/PlGF) and preeclampsia
  • Edouard Lecarpentier, Vassilis Tsatsaris
| Article suivant Article suivant
  • Endocrinology of human parturition
  • Silvia Vannuccini, Caterina Bocchi, Filiberto M. Severi, John R. Challis, Felice Petraglia

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.