Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Peut-on prévenir la pré-éclampsie ? - 26/05/16

Doi : 10.1016/j.lpm.2016.02.007 
Louise Ghesquière 1, , Elodie Clouqueur 1, Charles Garabedian 1, Vassili Tsatsaris 3, 4, Veronique Houfflin-Debarge 1, 2
1 CHRU de Lille, clinique d’obstétrique, maternité Jeanne-de-Flandre, pôle femme–mère–nouveau-né, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
2 Université Lille 2–Nord de France, faculté de médecine Henri-Warembourg, 59000 Lille, France 
3 AP–HP, hôpital Cochin, université Paris Descartes, service de maternité Port-Royal, 123, boulevard du Port-Royal, 75014 Paris, France 
4 Fondation PremUP, 75014 Paris, France 

Louise Ghesquière, CHRU de Lille, clinique d’obstétrique, maternité Jeanne-de-Flandre, pôle femme–mère–nouveau-né, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La pré-éclampsie (PE) est une complication spécifique de la grossesse qui est une des premières causes de morbi-mortalité fœto-maternelle dans le monde. Depuis peu, des algorithmes de calcul du risque de PE permettent un dépistage précoce de la PE au premier trimestre de grossesse. L’objectif d’un dépistage précoce serait de pouvoir introduire rapidement durant la grossesse un traitement préventif efficace. L’objectif de notre article est d’étudier ces différents traitements à travers les données de la littérature. L’aspirine a une efficacité certaine et permet de diminuer le risque de PE de 10 à 24 %. Son efficacité est maximale quand la dose administrée est supérieure à 75mg et quand elle est introduite avant 16semaines d’aménorrhée (SA). L’introduction précoce de l’aspirine permet surtout de prévenir les PE sévères et avant terme. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) ainsi que la vitamine D apparaissent comme des traitements prometteurs de la PE mais d’autres études doivent encore être menées. Le calcium administré à 1g/j permet de diminuer le risque de PE notamment chez les patientes carencées. Une faible dose de calcium permettrait également de diminuer le risque de PE mais cela doit être confirmé. Les autres mesures préventives (antioxydants, monoxyde d’azote, progestérone, repos, activité physique) n’ont pas fait preuve de leur efficacité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Preeclampsia (PE), a specific complication of pregnancy, is one of the most frequent causes of maternal and fetal morbidity and mortality in the world. Recently, PE risk calculation algorithms allowing early detection of PE in the first trimester of pregnancy have been described. The aim of early detection would be to rapidly introduce an effective preventive treatment. The aim of our work is to study the different preventive treatments through the literature. Aspirin has some efficiency and reduces the risk of PE from 10 to 24%. It is most effective when the dose exceeds 75mg and when introduced before 16 gestational age. Early introduction of aspirin mainly prevents severe and preterm PE. Low molecular weight heparin (LMWH) and vitamin D appear to be promising therapy for PE but further research is required. Calcium administered at 1g/day reduces the risk of PE especially to patients with low baseline calcium intake. A low dose of calcium could also reduce the risk of PE but this must be confirmed. Other preventive measures (antioxidants, nitric oxide, progesterone, rest, exercise) do not reduce the incidence of PE.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 4P1

P. 403-413 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tabagisme, sevrage tabagique et maladie de Crohn
  • Michel Underner, Jean Perriot, Jacques Cosnes, Philippe Beau, Gérard Peiffer, Jean-Claude Meurice
| Article suivant Article suivant
  • Nouvelle loi sur la fin de vie : quel impact pour la pratique médicale ?
  • Bernard Devalois, Louis Puybasset

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.