Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Texte du groupe bibliographique - Quelle est la place de l’enquête génétique ? - 01/03/08

Doi : RN-06-2006-162-HS2-0035-3787-101019-200601647 

N. Vandenberghe

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Environ 10 p. 100 des cas de sclérose latérale amyotrophique (SLA) sont familiaux, la plupart homogènes d’un point de vue clinique. La transmission peut être dominante, liée à l’X ou récessive. La majorité des mutations monogéniques (> 100) ont été retrouvées au niveau du gène de la SOD1. La pénétrance de la mutation est estimée à 90 p. 100 à l’âge de 70 ans. Il n’y a pas de phénomène d’anticipation. D’autres mutations causales ont été retrouvées au niveau des gènes Alsine, Apex, NF-H et NAIP.

D’autres gènes peuvent être considérés comme des facteurs de risque, comme SMN2, APO E4, Apex, P-450 D6, Dynactine.

Le diagnostic présymptomatique, si la mutation est connue, nécessite les mêmes précautions que pour la maladie de Huntington.

L’intérêt de l’enquête génétique est de pouvoir mieux comprendre la physiopathologie de la SLA, de découvrir d’autres gènes dans les 90 p. 100 de cas familiaux sans mutation et ensuite éventuellement dans les formes sporadiques. Ceci permettra également de mieux cerner le rôle précis de la mutation SOD1 vu le grand nombre de mutations, la variabilité de la transmission et le caractère souvent discutable de leur responsabilité causale dans la SLA.

Abstract

Where is the role of the genetic investigations in ALS?

About 10 p. cent of amyotrophic lateral sclerosis (ALS) cases are familial. Most of the familial ALS (FALS) cases are clinically homogeneous. Among these families, autosomal dominant, X-linked or autosomal recessive transmission can be observed.

Most of the causal mutations have been observed in the SOD1 gene. To date, more than one hundred different mutations have been described, but it remains unclear whether the mutation is always responsible for the phenotype. Penetrance of the mutation depends on age, with almost 90 p. 100 of penetrance at age 70 years. There is no anticipation. Worldwide, the most frequent mutation is A4V with dominant transmission, responsible for a severe, rapid form of the disease. The second most frequent mutation is D90A which is generally transmitted recessively, predominantly in the Scandinavian countries. The phenotype is characterized by a long lasting course (mean: 11 years). Other causal mutations have been described in the Alsine, Apex, NF-H and NAIP genes.

Other genes can be considered as risk factors, like SMN2, APO E4, APEX, Dynactine, P-450 D6.

Presymptomatic testing for FALS seems difficult because little information can be given to the patient regarding the responsibility of the mutation in the disease, age of onset, and disease trends. The same precautions as for Huntington’s disease are needed.

Genetic investigations can contribute to better understanding of the pathophysiology of ALS. Other causal genes in the 90 p. 100 of FALS without SOD1 mutation and eventually in the sporadic ALS cases may be disclosed. Genetic investigations also determine the precise role of a given SOD1 mutation because of the large number of potential SOD1 mutations, the variability of the transmission mode and the non-exceptional absence of proven causality for ALS.


Mots clés : SLA , Génétique , Familial , Sporadique , SOD1

Keywords: ALS , Genetics , Familial , Sporadic , SOD1


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 162 - N° hs2

P. -1--1 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Texte des experts - Quelle est la place de l’enquête génétique ?
  • W. Camu
| Article suivant Article suivant
  • Texte des experts - Réactions psychologiques à l’annonce d’un diagnostic de maladie grave : spécificités de la SLA
  • H. Brocq, M.H. Soriani, C. Desnuelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.