Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Texte des experts - Évaluation de l’état nutritionnel lors de la sclérose latérale amyotrophique - 01/03/08

Doi : RN-06-2006-162-HS2-0035-3787-101019-200509409 

J.-C. Desport [1 et 3],

P. Couratier [2 et 3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La dénutrition au cours de la SLA est multifactorielle. La diminution des apports alimentaires liée aux troubles de la déglutition joue un rôle majeur. Il existe également des anomalies métaboliques, marquées par une augmentation de la dépense énergétique de repos, d’origine inconnue. La prise en charge nutritionnelle est nécessaire, car la dénutrition est corrélée à la survie. L’évaluation nutritionnelle est recommandée tous les 3 à 6 mois, ou plus souvent si besoin. Elle est basée, après l’examen clinique, sur des techniques qui explorent l’état nutritionnel global des patients et leurs compartiments corporels. Le poids, la taille permettent de calculer l’indice de masse corporelle (IMC), qui indique une dénutrition au dessous de 18,5 (âge : 18-65 ans) ou de 20 kg/m2 (âge > 65 ans). Une perte de poids de 5 à 10 p. 100 du poids usuel au cours des six derniers mois évoque également une dénutrition. L’épaisseur des plis cutanés reflète la masse grasse et la circonférence musculaire brachiale la masse maigre, mais ces mesures ont surtout un intérêt évolutif. L’impédancemétrie bioélectrique mesure la masse maigre, sous réserve d’utiliser la formule validée pour la SLA. L’entretien diététique, souvent difficile, oriente la prise en charge quand les patients peuvent encore s’alimenter per os. La calorimétrie indirecte et l’absorptiométrie biphotonique sont des techniques fiables de mesures des dépenses d’énergie et des compartiments corporels, mais lourdes et peu utilisées dans cette pathologie. Au total, l’examen clinique, l’évaluation anthropométrique et l’impédancemétrie doivent constituer l’évaluation nutritionnelle minimale.

Abstract

Nutritional assessment in amyotrophic lateral sclerosis patients.

During ALS, malnutrition may occur. The causes are multiple. A reduction in caloric and protein intakes, due to swallowing disorders, play a major role. Moreover, ⅔ of patients develop an hypermetabolism of unknown cause, leading to an increase in resting energy expenditure. Malnutrition, whose prevalence is 10-55 percent, is an independant significant prognostic factor for survival. Nutritional assessment is recommanded every 3-6 months at least, and more often if needed. After a simple clinical examination, nutritional assessment includes the measurement of weight (W) and height (H), in order to calculate the Body Mass Index (BMI=W/H²). BMI≪18.5 (age: 18-65ys) or ≪20kg/m2 (age>65ys) indicates malnutrition. A weight loss more than 5 to 10 percent of usual weight in the last six months is another malnutrition criterion. The measurement of skinfolds and the calculation of mid arm muscle circumference give informations on respectively fat mass and fat-free mass, but their interest is mainly during the follow-up, or for triceps skinfold when included in a validated bioimpedance formula. Bioimpedance analysis (BIA) is a simple bedside technique, recently validated for measurement of fat-free mass in ALS patients. The BIA phase angle could be an easy obtained parameter of severity. Dietary interview is important when patients still use oral route, but is difficult if they have elocution or writing problems. Indirect calorimetry and dual X-ray absorptiometry give reliable informations on respectively energy expenditure and body compartments, but remain scarcely used. Additional methods, like swallowing tests, psychological, digestive or respiratory assessments are often useful for optimal nutritional prescriptions. We recommand as minimal nutritional assessment a systematic clinical examination, anthropometric measurements and bioimpedance evaluation.


Mots clés : Nutrition , Évaluation , Sclérose latérale amyotrophique

Keywords: Nutrition , Assessment , Amyotrophic lateral sclerosis


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 162 - N° hs2

P. -1--1 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Texte du groupe bibliographique - Évaluation psychologique et psychopathologique du patient atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA)
  • V. Havet
| Article suivant Article suivant
  • Texte du groupe bibliographique - Approche nutritionnelle des patients atteints de Sclérose Latérale Amyotrophique
  • M.-A. Piquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.