Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La description de gravures chez des enfants d’âge scolaire : quoi de neuf un siècle après Binet ? - 26/05/16

Doi : 10.1016/j.psfr.2014.08.001 
P. Rozencwajg a, , 1 , A. Jubin-Stawiarski a, 1, D. Corroyer b, 2
a Équipe de recherche de psychologie cognitive P10, département de psychologie, PRES Paris-Lumières, laboratoire de cognition humaine et artificielle (CHArt-P10, EA 4004), université Paris Ouest Nanterre La Défense, 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France 
b UFR de psychologie, PRES Sorbonne Paris Cité, laboratoire de psychologie sociale : menaces et société (LPS, EA 4471), université Paris Descartes (Paris 5), 71, avenue Édouard-Vaillant, 92000 Boulogne-Billancourt, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif de cet article est d’analyser, chez des enfants de 6 à 11ans, l’évolution des réponses à la très ancienne épreuve de description de gravures de Binet (1908). L’expérience est située dans le cadre actuel de la cognition sociale et de la construction de modèles de situation élaborés par les enfants. Les corpus montrent l’extraordinaire intuition de Binet sur l’implication des capacités sociales et émotionnelles et leur développement avec l’âge. Ce qui est nouveau concerne l’identification de préférences thématiques dans les réponses d’une partie des enfants ayant atteint un certain niveau d’interprétation. Leurs réponses se centrent soit exclusivement sur des interprétations socio-émotionnelles soit intègrent à la fois les aspects socio-émotionnels et environnementaux. La mise en perspective de cette épreuve, assortie de sa nouvelle cotation, avec d’autres épreuves d’intelligence et de cognition sociale permettrait de cerner davantage sa spécificité et la contribution qu’elle pourrait apporter au bilan psychologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

A century ago, Binet proposed an engraving description task (1908) to which he granted exceptional value. The task consists of showing children three engravings of scenes depicting one or two characters, and asking them to say what the scenes represent. Binet scored the children's responses in terms of three modes: enumeration, description, and interpretation, corresponding respectively to three ages: 3, 7, and 12 years. The aim of the present article was to analyze the developmental course of schoolchildren's responses on this task (70 children ages 6 to 11). The experiment was conducted in the theoretical and empirical framework of social cognition and situation-model building during task execution. The verbalization corpus was analyzed with respect to 14 themes, including surrounding objects, spatial relations, features of the characters’ appearance, postures and gestures, physical properties of objects, aspects of the environment, location of the scene, family ties, object possession, socio-cultural references, physical or physiological states, emotions, and goal-oriented actions. The results pointed out the extraordinary intuition of Binet, an entire century ago, notably regarding the involvement of social and emotional abilities in this task. The observed developmental changes were great. As the children grew older, their responses included more and more socio-cultural references, emotions, physiological states of characters, actions, and variables describing the physical environment. However, what is new here but requires confirmatory studies concerns the identification of thematic preferences by some of the older children who were able to better grasp the scene and achieve a certain level of interpretation. The children's responses focus on socio-emotional interpretations or simultaneously integrate the socio-emotional and environmental dimensions. The conclusion discusses future extensions of this study to older ages, the potential contribution of eye-movement tracking, and comparisons of this task with other intelligence and social cognition tests.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intelligence, Binet, Développement, Émotion, Cognition sociale

Keywords : Intelligence, Binet, Development, Emotion, Social cognition


Plan


© 2014  Société française de psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 61 - N° 2

P. 121-138 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des représentations sociales toulousaines relatives à la qualité de l’accueil extrafamilial de la toute petite enfance
  • M. Caublot, T. Blicharski
| Article suivant Article suivant
  • L’entraînement de la mémoire de travail par le programme Cogmed et le TDAH
  • A. Dentz, V. Parent, B. Gauthier, M.-C. Guay, L. Romo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.