Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

F7 : L’encéphalocèle, erreur diagnostique et danger thérapeutique en pratique dermatologique - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30114-4 
A.S. Allou 1, , K. Kassi 1, K. Kouamé 1, K.A. Kouassi 1, I.P. Gbery 1, C. Ahogo 1, Y.I. Kouassi 1, S. Kourouma 1, M. Kaloga 1, E.J. Ecra 1, A. Sangaré 1, P. Yobouet 1, J.M. Kanga 1
1 Dermatologie-vénérologie, CHU Treichville, Abidjan, Côte d’Ivoire 

*Correspondance

Résumé

Introduction

Les lésions nodulaires du nouveau-né et du nourrisson font évoquer plusieurs diagnostics dont le plus souvent, des nodules tumoraux ou harmatomateux, des lésions inflammatoires, ainsi que des dysplasies d’origine embryonnaires. Un examen clinique minutieux oriente généralement le diagnostic. En cas de doute, le dermatologiste à recourt à l’examen anatomopathologique. Une biopsie cutanée, ou une exérèse chirurgicale ou biopsie- exérèse de la lésion dermatologique est pratiquée de façon systématique, dans un but diagnostic ou thérapeutique. Ces actes pourraient s’avérer dangereux, mettre en jeux le pronostic vital du patient et constituer une grave erreur diagnostic et de prise en charge. Ici nous rapportons un cas clinique d’un nourrisson de 6 mois né d’une multipare de 20 ans.

Observation

Il s’agissait d’un nourrisson de sexe masculin et âgé de 6 mois qui a été adressé d’un hôpital général (centre de santé de deuxième niveau) pour un lipome de la nuque. Cette masse localisée au niveau de l’occipital évoluait depuis la naissance. À la naissance, par voie basse, il s’agissait d’un nouveau-né avec poids de 3,5 kg et 44 centimètres de taille. Le périmètre crânien était estimé à 32 cm et le score d’APGAR était de 8 à la 1re minute et de 9 à la 5e minute. Les examens de la mère multipare âgée de 20 ans réalisés durant la grossesse étaient normaux, ainsi que la sérologie VIH qui était négative. À l’examen général, il s’agissait d’un nourrisson réactif, avec des constantes hémodynamiques stables. L’examen physique avait objectivé, une masse sous cutanée à localisation médiane, occipitale, sessile, de consistance molle, non pulsatile, mobile par rapport au plan superficiel et +/- fixe par rapport au plan profond. La peau en regard de cette masse était luisante mais d’aspect normal. Le reste de l’examen physique était normal, nous n’avons pas retrouvé de malformations du SNC (spina), des malformations digestives (omphalocèle), d’hypertélorisme, ni de polydactylie. Les examens radiographiques notamment la radiographie du crâne et la tomodensitométrie ont objectivé le défect occipital d’environ 1 cm, ainsi que l’encéphalocèle sans notion d’hydrocéphalie. Nous avons dons adressé le patient en neurochirurgie pour prise en charge.

Discussion

La biopsie cutanée est certes un acte courant et très banal en dermatologie, pratiquée de façon systématique, en cas de lésion cutanée posant une difficulté ou un doute diagnostique. Aussi L’exérèse chirurgicale et la biopsie - exérèse d’une lésion dermatologique sont le prolongement de l’activité de dépistage et de prise en charge thérapeutique des lésions tumorales cutanées. Pour le dermatologiste, ces gestes invasifs devront être parfois secondaires à l’imagerie, surtout pour lésions tumoral céphalique.

Conclusion

Ainsi Toute lésion nodulaire du nouveau-né et du nourrisson surtout de topographie particulière (médiane, tête et cou, rachis...) devra conduire à une exploration radiologique d’emblée et mettre en seconde intention la biopsie, l’exérèse, ou biopsie- exérèse qui sont des actes invasifs parfois très préjudiciables mettant en jeu le pronostic vital du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Nodule la tête, encéphalocèle, imagerie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S14 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • F6 : Pyoderma gangrenosum, diagnostique differentiel du pied diabetique : y penser
  • P.K. Yadieu, D. Defo, E.A. Kouotou
| Article suivant Article suivant
  • F8 : Ichtyose linéaire circonflexe précoce dans le cadre d’un syndrome de Netherton
  • R. El Khoury, E. Kechichian, N. Mourad, R. Haber, R. Tomb, E. Maalouf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.