Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

CO 02 : Aspects épidémiologiques et particularités cliniques des dermohypodermites bactériennes des membres supérieurs au service de dermatologie du CHU de Conakry - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30129-6 
T.M. Tounkara , 1 , M.M. Soumah 1, M. Keita 1, B.F. Diane 1, A.K. Kobele 1, H. Balde 1, A. Camara 1, A. Touré 2, M. Cissé 1
1 Dermatologie-MST, Université de Conakry, CHU de Conakry, Guinée 
2 Chirurgie Générale, Université de Conakry, CHU de Conakry, Guinée 

*Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Peu de travaux portent sur la localisation des dermo- hypodermites bactériennes (DHB) aux membres supérieurs.Le but de notre travail était de documenter les aspects épidémiologiques et les particularités cliniques de cette topographie au service de dermatologie du CHU de Conakry.

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective de type cas-témoins sur une période de 10 ans, allant du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2013. Nous avons considéré comme Cas tous les patients présentant un tableau de DHB des membres supérieurs indépendamment de l’âge et du sexe et comme témoins, les DHB des membres inférieurs. Les tests de chi 2 ou de Fisher ont été utilisés pour les analyses statistiques.

Résultats

Sur un effectif de 908 cas de dermohypodermites bactériennes, nous avons enregistré 52 cas de DHB des membres supérieurs. Il s’agissait de 25 hommes et 27 femmes avec un sex-ratio de 0,92. La tranche d’âge comprise entre 41-50 ans (23,08%) était la plus touchée avec un âge moyen de 40 ± 19,38 et des extrêmes de 3 à 83 ans.

La plupart de nos patients étaient sans antécédent connu (92%). Le facteur aggravant entre les cas et les témoins étaient représenté par les AINS (25,0% ; p < 0,05 ; OR = 4,62) et les décoctions (36,5% ; p < 0,05 ; OR = 6,1).

Les formes cliniques étaient dominées par la fasciite nécrosante (73,0%), dermohypodermite bactérienne nécrosante (13,5%) et l’érysipèle (13,5%). L’ulcération (p < 0,05) et la douleur (p < 0,05) représentaient la particularité clinique entre les cas et les témoins.

Conclusion

Les DHB des membres supérieurs sont rare au CHU de Conakry avec une prévalence hospitalière de 6%. La particularité de la localisation au membre supérieur réside dans la prédominance de l’ulcération et de la douleur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Dermohypodermites bactériennes, Membre supérieur, CHU Conakry


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S21-S22 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CO 01 : Facteurs de risque associés à l’érysipèle de jambe en Afrique subsaharienne : Étude multicentrique cas-témoins
  • P. Pitché, B. Diatta, O. Faye, B.F. Diané, A. Sangaré, P. Niamba, C. Mandengue, L. Kobengue, B. Saka, A. Diop, F. Ly, M.T. Dieng, A. Dicko, M.M. Soumah, M. Cissé, S.H. Kourouma, Y.I. Kouassi, O.B.T. Boukari, S. Akakpo, K. Tchangaï-Walla
| Article suivant Article suivant
  • CO 03 : Facteurs associés à l’abcédation des érysipèles de jambe en Afrique subsaharienne : étude multicentrique dans huit pays
  • P. Pitché, B. Diatta, O. Faye, B.F. Diané, A. Sangaré, P. Niamba, C. Mandengue, L. Kobengue, B. Saka, A. Diop, F. Ly, M.T. Dieng, A. Dicko, M.M. Soumah, M. Cissé, S.H. Kourouma, Y.I. Kouassi, O.B.T. Boukari, S. Akakpo, K. Tchangaï-Walla

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.