Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

CO 10 : Mycoses superficielles : aspects épidémiologiques et cliniques en milieu hospitalier à Cotonou de 2005 à 2014 - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30137-5 
B. Dégboé , F. Atadokpede, H. Adégbidi, C. Koudoukpo, I. Hassane, G.H. Yedomon, F. do Ango-Padonou
 Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou, Bénin 

*Auteur correspondant

Résumé

Introduction

Les mycoses superficielles sont fréquentes en zones tropicales et représentent le premier motif de consultation dans de nombreux pays africains. L’objectif de cette étude était de documenter le profil épidémiologique et clinique des mycoses superficielles dans le service de Dermatologie du Centre National Hospitalier et Universitaire de Cotonou.

Matériel et Méthodes

L’étude était rétrospective et descriptive sur 10 ans et a inclus tous les nouveaux patients chez qui un diagnostic clinique de mycose superficielle a été retenu.

Résultats

Sur les 10787 nouveaux patients reçus durant la période d’étude, 1037 présentaient une mycose superficielle correspondant à une prévalence de 9,6%. Le sex-ratio était de 1. La moyenne d’âge était de 32,5 ans Les principaux facteurs favorisants identifiés étaient : utilisation abusive des savons antiseptiques (20,4%) et usage à visée cosmétique de produits dépigmentants (12,7%). Trois groupes cliniques étaient retrouvés : dermatophytoses (41,1%), candidoses cutanéo-muqueuses (30,1%) et pityriasis versicolor (28,8%). Les épidermomycoses (85,9%) étaient réparties en dermatophytoses de la peau glabre et des plis (33,5%), pityriasis versicolor (28,8%) et candidoses des plis (23,6%). Les onychomycoses (8,8%) étaient soit de suspicion candidosique (5,8%) ou soit dermatophytique (3%). Les teignes représentaient 4,6% de l’ensemble des mycoses superficielles et la candidose muqueuse 0,4%.

Conclusion

Les mycoses superficielles étaient fréquentes dans le service de dermatologie de Cotonou. Pour réduire leur prévalence un changement dans les habitudes cosmétiques est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Mycoses superficielles, facteurs favorisants, Benin


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S24 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CO 09 : Profil épidémio-clinique et évolutif de la gale chez l’enfant à la région de Monastir
  • M. Ben Kahla, M. Youssef, S. Zerria, Y. Soua, H. Akkari, M. Mohamed, H. Haj Ali, J. Zili
| Article suivant Article suivant
  • CO 11 : La leishmaniose cutanée : un deuxième foyer épidémique à Leishmania major au Burkina Faso
  • J.B. Andonaba, I. Konaté, B. Diallo, I. Sangaré, N. Meda, J. Zoungrana, C. Kanfado, G. Sawadogo, J.F. Bationo, Y. Sawadogo, R. Dabiré, A. Traoré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.