Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

CO 14 : Analyse du suivi des patients sous ARV au dispensaire anti vénérien (DAV) de L’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) de Treichville (Abidjan) de 2009 à 2013 - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30141-7 
D.Z. Gakoué, C.A. Djoman, D.M. Djédjé, Y.Y. Ahouman, J. Benié, K.D. Ekra, I. Tiembré, S. Dagnan
 Institut National d’Hygiène Publique, Abidjan, Côte d’Ivoire 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’accès gratuit au traitement ARV a rendu possible la prise en charge à grande échelle des personnes vivantes avec le VIH (PVVIH). Cependant Certains d’entre eux abandonnent le traitement et deviennent ainsi des perdus de vue. La rétention est donc un défi. Dans le but de retenir les patients dans notre file active, nous avons entrepris cette étude dont l’objectif général était d’analyser le suivi de nos patients sous ARV.

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale, descriptive et analytique réalisée sur la période de Janvier 2009 à Décembre 2013 au DAV de Treichville. Cette étude concernait tous les PVVIH sous traitement ARV âgés de 16 ans et plus et ayant un dossier complet.

Résultats

Cette étude a porté sur 346 dossiers-patients. L’âge moyen de nos patients était de 37,5 ans avec un sex ratio de 2,17 en faveur des femmes. Le taux d’abandon représentait 19,94% des patients traités avec un pic de 33,33% en 2011. Les patients considérés comme perdus de vue représentaient 19,14%. L’âge moyen de ces patients perdus de vue était de 35,6 ans. Le taux d’abandon ne variait pas en fonction de l’âge, du sexe, de la situation matrimoniale, du lieu de résidence, du niveau d’étude et de la profession. Cependant, l’abandon du traitement était significativement lié au nombre d’enfants des PVVIH.

Conclusion

Le taux d’abandon du traitement et le nombre de PVVIH perdus de vue étaient élevés dans notre étude. La connaissance des aspects sociologiques des perdus de vue est nécessaire pour l’élaboration des stratégies de leur maintien dans la file active.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : ARV, Rétention, Perdus de vue, PVVIH


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S25-S26 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CO 13 : Coïnfection VIH/ Hépatite B et C chez les personnes vivant avec le VIH dans une structure associative de prise en charge médicale de la ville de Ouagadougou (BURKINA FASO)
  • M.S. Ouedraogo, S. Bara/Tiendrebeogo, P.G. Tapsoba, N. Korsaga/Some, A.N. Ouedraogo, L. Tiendrebeogo, A. Yameogo, F. Barro/Traoré, P. Niamba, A. Traoré
| Article suivant Article suivant
  • CO 15 : Partage du statut sérologique au partenaire sexuel chez les personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral au CHR de Sokodé, Togo
  • I. Yaya, B. Saka, D.E. Landoh, M.P. Patchali, S.A. Aboubakari, M.S. Makawa, K.M. N’Dri, S. Senanou, B. Lamboni, D. Idrissou, K.T. Salaka, P. Pitche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.