Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 03 : Chromomycose cutanée diffuse - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30178-8 
F. Belarbi 1, , Z. Ouadi 1, O. Hocar 1, N. Akhdari 1, S. Amal 1, B. Zoughari 2, F. Abbad 3, H. Rais 3
1 Service de Dermatologie et Vénéréologie, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
2 Laboratoires Dar Al Bir d’analyses biologiques, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
3 services d’anatomopathologie, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 

*Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La chromomycose est une mycose sous cutanée transmise à l’occasion d’un traumatisme cutané par des épines de végétaux ou des éclats de bois contaminés. Elle se présente habituellement sous forme de lésions végétantes ou verruqueuses des zones découvertes. Nous rapportons une observation originale de chromomycose cutanée diffuse particulière par la localisation étendue des lésions.

Observations

Une femme de 56 ans, originaire d’un milieu rural, diabétique depuis 18 ans sous insuline, qui présentait depuis 15 ans des lésions cutanées diffuses, très prurigineuses, faites de placards érythémato-croûteux végétant de l’avant-bras et du dos de la main gauches, avec des nodules pseudo-chéloïdiens, de 1 à 4 cm, reposant sur une peau normale, siégeant sur le dos et l’abdomen, prenant par la suite un aspect végétant et croûteux. Il n’y avait pas de notion de traumatisme préalable. Les sérologies HIV ont été négatives, l’histologie a objectivé des spores rondes isolées ou en amas, associées à des granulomes épithéloi-giganto-cellu- laires. L’étude mycologique a montré un dématié, il s’agissait d’un cladosporidium. La recherche d’une autre localisation viscérale était négative. La patiente a été mise sous terbinafine 500 mg/ jour. L’évolution a été marquée par l’extension et l’aggravation des lésions après un recul de 17 mois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Chromomycose, lésions végétantes, antifongiques


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S37-S38 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 02 : Aspects épidémiologiques des mycoses superficielles en dehors de l’atteinte unguéale observées en consultation de dermatologie, CHU Med VI, Marrakech
  • A. Baino, O. Hocar, N. Akhdari, S. Amal
| Article suivant Article suivant
  • P 04 : Blastomycose nord-américaine en Tunisie
  • S. Halouani, A. Souissi, M. Karray, F. Abbes, I. Zarra, D. El euch, M. Mokni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.