Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 04 : Blastomycose nord-américaine en Tunisie - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30179-X 
S. Halouani, A. Souissi, M. Karray , F. Abbes, I. Zarra, D. El euch, M. Mokni
 Hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 

*Auteur correspondant

Résumé

Introduction

La blastomycose nord-américaine (BNA) est une infection due à un champignon dimorphique : le Blastomyces der- matitidis (BD). L’atteinte cutanée isolée est exceptionnelle. Nous rapportons 3 observations.

Observation 1

Une femme de 70 ans sous corticothérapie générale consultait pour des papulo-nodules érythémateux de l’avant-bras et de la jambe droite apparus il y a 2 mois.

Observation 2

Une femme de 47 ans sous corticothérapie générale consultait pour l’apparition depuis 4 mois de plaques érythémateuses infiltrées et croûteuses. À l‘interrogatoire on notait la notion de morsure par un chien précédant l’apparition des plaques.

Observation 3

Une femme de 39 ans consultait pour une perforation du palais associée à des ulcérations profondes de la joue gauche et de la jambe gauche, le tout évoluant dans un contexte de fièvre, d’arthralgies et de myalgies. Un scanner du massif facial trouvait une résorption de l‘os du palais.

Pour nos 3 patients, l’examen histopathologique des lésions cutanées notait la présence, au sein d’un infiltrat granulomateux à cellules géantes du derme, de levures arrondies libres et à l’intérieur des cellules géantes, à paroi épaisse réfringente avec un bourgeonnement unipolaire. Le diagnostic de BNA était suspecté. Le prélèvement mycologique trouvait à l’examen direct de grosses levures arrondies et des filaments mycéliens et à la culture sur milieu de sabouraud des colonies cotonneuses blanc-rose confirmant le diagnostic. Les explorations à la recherche d’autres localisations systémiques étaient négatives.

Conclusion

La BNA cutanée reste un diagnostic rare et déroutant pouvant simuler plusieurs autres diagnostics et nécessitant une collaboration étroite entre cliniciens, anatomo-pathologistes et mycologistes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Blastomycose, mycose profonde


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S38 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 03 : Chromomycose cutanée diffuse
  • F. Belarbi, Z. Ouadi, O. Hocar, N. Akhdari, S. Amal, B. Zoughari, F. Abbad, H. Rais
| Article suivant Article suivant
  • P 05 : Une tuberculose qui fait parler d’elle
  • S. Halouani, A. Souissi, M. Karray, F. Abbes, I. Zaraa, A. Mebazaa, D. Euch, M. Mokni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.