Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 13 : Lèpre nerveuse “multibacillaire” révélée par une polyarthrite - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30188-0 
O. Faye , S. Berthé, A. Dicko, L. Cissé, K. Coulibaly, A. Keita, B. Guindo, S. Keita
 Service de Dermatologie, CNAM Ex Institut Marchoux, Bamako, Malis 

*Auteur correspondant

Résumé

Introduction

La présentation clinique de la lèpre nerveuse est très variée. Toutes les formes histologiques sont décrites. Nous rapportons un cas.

Observations

Monsieur T, paysan de 65 ans, consultait pour une polyarthralgie bilatérale évoluant depuis un an. À l’examen, on notait une tuméfaction douloureuse bilatérale des poignets et des chevilles. Il n’y avait pas de lésions cutanées associées. La mobilisation articulaire et la marche étaient très douloureuses. L’examen des nerfs périphériques objectivait une hypertrophie bilatérale et symétrique des nerfs ulnaires, radiaux et tibiaux postérieurs. Le test neurologique montrait une baisse de la force musculaire et une hypoesthésie palmo-plantaire. Le reste de l’examen clinique était normal. La radiographie des poignets et des chevilles était également normale. La recherche de BAAR dans la peau était négative. La biopsie d’un fragment du nerf radial montrait un infiltrat inflammatoire macrophagique avec présence de BAAR. Une polychimiothérapie OMS MB était instaurée. L’évolution était marquée par la survenue d’une réaction reverse après 3 mois de traitement.

Conclusion

En zone d’endémie lépreuse, le diagnostic de lèpre nerveuse doit être évoqué devant toute polyarthralgie inexpliquée associée ou non à des troubles sensitivomoteurs. Aussi, la présence d’une hypertrophie nerveuse périphérique doit faire pratiquer une biopsie nerveuse et la recherche de BAAR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : lèpre nerveuse, polyarthrite, multibacillaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S41 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 12 : Une tumeur de Buschke-Löwenstein dégénérée
  • B. Dahmani, Y. Zehar, O. Boudghene Stambouli, N. Amrani, N. Cherifi, Z. Himeur
| Article suivant Article suivant
  • P 14 : Démodécidose faciale historique
  • W. Boumlil, F.Z. EL Fatoiki, F. Hali, S. Chiheb

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.