Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 31 : Erythème pigmenté fixe : une série de 10 cas - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30206-X 
R. Ben Saad, A. Souissi, M. Karray , F. Derbel, A. Jellouli, H. Dougui
 Hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 

*Auteur correspondant

Résumé

Introduction

L’érythème pigmenté fixe (EPF) est une manifesta tion cutanée d’origine quasi-exclusivement médicamenteuse. Il s’agit d’une éruption récurrente laissant une pigmentation rési - duelle.

Matériel et méthodes

Etude rétrospective incluant les cas d’EPF ayant consulté en dermatologie entre avril 2004 et mars 2015.

Résultats

Dix cas d’EPF ont été colligés. Il s’agissait de 5 hommes et 4 femmes. L’âge moyen était de 40 ans (3 à 67 ans). Des anté cédents d’EPF étaient retrouvés chez 4 patients. Le délai moyen d’apparition des lésions était de 48 heures en cas de premier épi sode. Il était plus court en cas de récidive. Les lésions avaient dans tous les cas un aspect typique d’EPF : macules érythémato-pigmen- tées bien limitées. La forme bulleuse était notée dans un seul cas. La lésion était unique dans 3 cas, et multiple dans 7 cas. Deux pa tients avaient une atteinte des muqueuses génitale et buccale. Au terme de l’enquête de pharmacovigilence (EPV), les médicaments incriminés étaient le paracétamol (3 cas), les antibiotiques (3 cas : amoxicilline, sulfaguanidine et la doxycycline), le piroxicam (2 cas), l’aspirine (1 cas) et un mucolytique (1 cas). Dans tous les cas, l’évolution était favorable après arrêt du médicament impliqué et application de dermocorticoïdes. La cicatrisation des lésions s’est faite au prix d’une pigmentation résiduelle.

Conclusion

Les traitements responsables d’EPF sont nombreux. Une EPV s’impose afin d’identifier et d’interdire la prescription ulté rieure du médicament causal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Toxidermie, érythème pigmenté fixe


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S46 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 30 : Eczéma de contact à l’encre de tatouage temporaire chez deux jeunes femmes Togolaises
  • K. Kombaté, J.N. Técléssou, B. Saka, S.A. Akakpo, A. Mouhari-Touré, G. Mahamadou, G. Tchangbedji, P. Pitché
| Article suivant Article suivant
  • P 32 : Syndrome cutanéomusculaire suite à un équilible lipidique : nouvelle observation
  • N. Cherifi, A. Dib-Lachachi, S. Sayeh, O. Boudghène Stambouli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.