Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 57 : Hypochromie vitiligoïde de contact au Henné Noir - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30232-0 
S. Berthé, O. Faye , A. Dicko, S. Sow, K. Coulibaly, A. Keita, B. Guindo, S. Keita
 Service de Dermatologie, Cnam Ex Institut Marchoux, Bamako, Mali 

*Auteur correspondant

Résumé

Introduction

Les hypochromies chimiques présentent les caractéristiques cliniques identiques à celles d’un vitiligo classique. Elles peuvent être secondaires à l’application de divers produits chimiques. Nous rapportons un cas secondaire à l’application de henné noir.

Observations

AT, petite fille de 9 ans, sans antécédents particuliers consultait pour des taches achromiques des mains et des pieds. Deux semaines auparavant, elle avait fait un tatouage au henné noir. Au fur et à mesure que le tatouage s’estompait, des macules achromiques apparaissaient en lieu et place. Il n’y avait aucun signe fonctionnel associé ni de lésions inflammatoires. À l’examen, on notait des macules achromiques du dos des mains dessinant le tatouage associé à d’autres lésions à distance au sein desquelles on notait de petits ilots de repigmentation. Le reste de l’examen était normal. Le diagnostic d’hypochromie vitiligoide a été retenu. Un traitement topique à base de corticoïdes était prescrit. L’évolution était favorable avec la poursuite de la repigmentation.

Conclusion

L’hypochromie vitiligoide chimique peut survenir après un tatouage au henné noir. Son pronostic est en général favorable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : vitiligo, henné noir, paraphénylène diamine


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S55 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 56 : Enigmes du vitiligo
  • I.P. Gbery, E.J. Ecra, H. Kourouma, K. Kanga, M. Kaloga, K. Kassi, M. Sangare, P. Yoboue
| Article suivant Article suivant
  • P 58 : Premier cas de carcinome épidermoïde sur dépigmentation volontaire à Bamako
  • O. Faye, A. Dicko, S. Berthé, L. Cissé, B. Traoré, K. Coulibaly, A. Keita, B. Guindo, S. Keita

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.