Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 88 : Transformation maligne d’un hidradénome eccrine révélé par des métastases ganglionnaires - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30263-0 
M. Karray , A. Souissi, W. Bayoudh, M.A. Souissi,  Derbel, A. Jellouli, M.H. Dougui
 Hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 

*Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’hidradénocarcinome (HDC) est une tumeur annexielle maligne rare, développée aux dépens des glandes sudori- pares. Il survient classiquement de novo et résulte rarement de la dégénérescence d’un hidradénome bénin (HDB) préexistant. Nous rapportons l’observation d’un patient chez qui le diagnostic d’HDC développé sur un hidradénome préexistant a été révélé par des métastases ganglionnaires.

Observations

Un homme de 77 ans était adressé pour exploration d’adénopathies inguinales droites. Il avait dans ses antécédents, un HDB du talon droit opérée il y a 6 ans. L’examen du patient trouvait le magma d’adénopathies inguinales droites, une cicatrice de résection de la tumeur du talon sans signes de récidive. À la biologie il y avait un syndrome inflammatoire biologique et une hypercalcémie. La tomodensitométrie thoraco-abdomino-pelvienne montrait de multiples adénopathies inguinales et iliaques droites ainsi que de multiples lésions osseuses costales et iliaques. L’étude histologique et immunohistochimique de la biopsie ganglionnaire inguinale de l’os iliaque concluait à une métastase inguinale d’une tumeur annexielle à différentiation eccrine. Compte tenu des antécédents du patient, cette tumeur se serait développée sur un HDB préexistant. Une chimiothérapie à base de capécitabine a été décidée associée à l’acide zolédronique et aux antalgiques morphiniques.

Conclusion

La particularité de notre observation, est l’évolution émaillée de métastases ganglionnaires et osseuses d’un hidradé- nome du talon 6 ans après l’exérèse chirurgicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : hidradénome, hidradénocarcinome


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S64-S65 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 87 : Les urgences dermatologiques à l’hôpital de Thiès
  • M. Bammo, P. Dioussé, H. Dione, N. Gueye, F. Seck Sarr, M.T. Dieng
| Article suivant Article suivant
  • P 89 : Syndrome main-pied secondaire aux médicaments anti-cancéreux
  • M. Karray, A. Souissi, S. Belakhal, A. Jellouli, F. Derbel, M.H. Dougui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.