Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P 92 : L’érythrokératodermie progressive symétrique - 28/05/16

Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30267-8 
M. Bel Haj Salah , S. Chaieb, H. Hammami, W. Koubaa, R. Jouini, S. Fenniche, A. Chadly-Debbiche
 Hôpital Habib Thameur, Tunis, Tunisie 

*Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’érythrokératodermie progressive symétrique est une génodermatose rare à transmission variable le plus souvent autosomique dominante. Elle est proche de l’érythrokératodermie variable, autre génodermatose héréditaire, mais s’en distingue par le caractère bilatéral et symétrique des lésions. Ces dernières apparaissent le plus souvent dès les premières années de vie mais la maladie peut aussi débuter à l’âge adulte. Elles siègent principalement aux dos des mains et des pieds, plus rarement à la face ou au tronc. Sur le plan histologique, la maladie est caractérisée par une importante hyperkératose orthokératosique avec parfois, focalement une parakératose. L’épiderme est hyperplasique, pa- pillomateux et acanthosique sans lésions de la granuleuse. Tout au plus, on peut noter des vacuoles claires périnucléaires dans les granulocytes. Le derme papillaire comporte un infiltrat inflammatoire péri-vasculaire d’abondance variable.

Observations

Un homme âgé de 22 ans consultait pour des placards lichénoïdes, pigmentés, symétriques, localisés au niveau des dos des mains et des pieds et évoluant depuis deux ans.

L’examen histologique de la biopsie de la lésion de la main gauche montrait un épiderme légèrement papillomateux, acanthosique surmonté par une importante hyperkératose orthokératosique. La granuleuse était conservée avec par endroits des vacuoles péri-nucléaires. Le diagnostic d’érythrokératodermie progressive symétrique a été retenu. Le malade a été convoqué pour une enquête génétique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : génodermatose, lésion léchénoïde, hyperkératose


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 4S1

P. S65-S66 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P 91 : Trichoépithéliome desmoplastique
  • M. Karray, A. Souissi, A. Jellouli, D. Ben Ghachem, W. Bayoudh, F. Derbel, M.H. Dougui
| Article suivant Article suivant
  • P 93 : Réaction paradoxale à un Anti TNF alpha per os
  • N. Cherifi, A. Oudghiri, A. Dib-Lachachi, B. Dahmani, O. Boudghène Stambouli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.