Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dilatation des espaces périvasculaires de Virchow-Robin (Lacunes de type III) : corrélations radio-cliniques - 01/03/08

Doi : RN-05-2007-163-5-0035-3787-101019-200700382 

D. Marnet [1],

R. Noudel [1],

P. Peruzzi [1],

A. Bazin [1],

M.H. Bernard [1],

B. Scherpereel [1],

M. Pluot [2],

P. Rousseaux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La physiopathologie des espaces périvasculaires dits de Virchow-Robin demeure controversée. Ces espaces périvasculaires sont parfois le siège de dilatations par le biais d’accumulation de liquide. Ces dilatations sont visibles à l’IRM et au scanner X, en association avec des tableaux cliniques variés. Reconnaître ces dilatations et aboutir à une corrélation radio-clinique nous paraît être un prélude indispensable à la prise en charge des patients. Nous rapportons cinq observations cliniques et les analysons à la lumière des données de la littérature. La localisation des dilatations des espaces périvasculaires est double : la substance blanche hémisphérique sous corticale d’une part, la région mésencéphalique et des ganglions de la base, d’autre part. Les caractéristiques de forme, de siège et de signal permettent de les différencier des lacunes ischémiques. Dans la majorité des cas, les patients sont asymptomatiques : il s’agit principalement de dilatations de petite taille de la convexité, ou « état criblé », reflet d’une variation non pathologique du normal. Les volumineuses dilatations, ou lacunes expansives, siégeant typiquement dans la région mésencéphalique et les ganglions de la base, peuvent être responsables d’une symptomatologie bruyante, notamment d’hydrocéphalie bloquante nécessitant un traitement adapté. En définitive, savoir reconnaître ces dilatations permet d’une part de repérer les véritables cas symptomatiques et de les traiter, et d’autre part de rassurer la majorité des patients asymptomatiques sur la bénignité de telles lésions.

Abstract

Dilatation of Virchow-Robin perivascular spaces (types III cerebral laeunae): radio-clinical correlations.

Background and purpose. Virchow-Robin spaces are pia-lined extensions of the subarachnoid space surrounding the path of brain vessels. When enlarged, such dilated perivascular spaces are often seen as foci of cerebrospinal fluid signal on MRI or CT scan. These foci are found in patients with miscellaneous clinical status. It is necessary to determine the radiological significance and clinical associations, if any, in such patients in order to give them the appropriate treatment. Methods. We describe the clinical and radiological findings of five patients and review the literature on perivascular Virchow-Robin spaces. Results. The mechanisms of dilated Virchow-Robin spaces are still not well understood. Such dilated perivascular spaces are found in two locations: typically in the high-convexity white matter of healthy elderly subjects, or surrounding the lenticulostriate vessels as they enter the basal ganglia. On MR images, they may be confused with lacunar infarcts. Most of the patients present with no symptoms: small dilatations located in the high convexity actually represent an anatomic variant, also called “état criblé”. Sometimes, giant dilatations, or Poirier’s type IIIb “expanding lacunae”, found in the basal ganglia and midbrain may result in symptomatic hydrocephalus needing appropriate treatment. For other miscellaneous symptoms as headache, generalized epilepsy, dysmorphy, macrocephaly, there is no reliable correlation with enlarged perivascular spaces seen on MR images. Conclusions. The real symptomatic dilated perivascular spaces need appropriate and quick treatment. Most of the other patients present with no symptoms and will remain asymptomatic.


Mots clés : Espaces périvasculaires de Virchow-Robin , Lacunes cérébrales de type III , Dilatation des espaces périvasculaires , Hydrocéphalie

Keywords: Perivascular spaces of Virchow-Robin , Type III cerebral lacunae , Dilatation of perivascular spaces , Hydrocephalus


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 163 - N° 5

P. 561-571 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méningiome du nerf optique. L’expérience lyonnaise
  • S. Mouton, C. Tilikete, M. Bernard, P. Krolak-Salmon, A. Vighetto
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome de Rasmussen à début tardif : caractéristiques cliniques et thérapeutiques
  • V. Jaillon-Riviere, S. Dupont, Françoise Bertran, V. De la Sayette, F. Beuvon, M. Baulac, Gilles Defer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.