Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement des épiphysiolyses fémorales supérieures - 02/06/16

[44-680]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(16)71352-3 
C. Mallet, B. Ilharreborde
 Service de chirurgie orthopédique pédiatrique, CHU Robert-Debré, AP-HP, Université Paris Diderot, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 15
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

L'épiphysiolyse fémorale supérieure est la pathologie de hanche la plus fréquente chez l'adolescent prépubère. La sévérité du déplacement et la stabilité de l'épiphyse sont deux éléments pronostiques déterminant la prise en charge. Pendant des décennies, quelle que soit la sévérité du déplacement épiphysaire, le traitement chirurgical a consisté en une fixation in situ de l'épiphyse pour empêcher la poursuite du glissement progressif épiphysaire et la survenue d'une épiphysiolyse aiguë à grand déplacement pourvoyeuse d'ostéonécrose fémorale. Cependant, les déformations résiduelles de l'épiphyse après vissage in situ peuvent être responsables de conflit fémoro-acérabulaire et de coxarthrose à long terme. C'est pourquoi, actuellement, la fixation in situ tend à être réservée aux épiphysiolyses à faible déplacement qu'elles soient stables ou instables. En cas d'épiphysiolyses à déplacement modéré et sévère stables, différentes ostéotomies sont de nouveau proposées afin de permettre une réduction de l'épiphyse (ostéotomie de Dunn, Dunn modifiée, et ostéotomie cervicale à coin antérieur), tout en limitant le risque d'ostéonécrose inhérent à ces techniques. En cas d'épiphysiolyse à déplacement sévère instable, le traitement reste controversé, la réduction épiphysaire à foyer ouvert suivie par ostéosynthèse semblant être le traitement de choix. Quel que soit le traitement réalisé, la complication la plus redoutée est l'ostéonécrose de la tête fémorale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Épiphysiolyse fémorale supérieure, Vissage in situ cervicocéphalique, Intervention de Dunn modifiée, Ostéotomie fémorale proximale, Ostéonécrose


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.