Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pourquoi la personne âgée n’est-elle pas une personne ? - 03/06/16

Doi : 10.1016/j.etiqe.2015.12.001 
S. Boarini
 Lycée de l’Oiselet, 38300 Bourgoin-Jallieu, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Comment a été élaborée la notion de « personne âgée » et comment cette notion s’est-elle affirmée au détriment de la figure du « vieillard » ? Quels sont les facteurs qui ont retardé la reconnaissance de la « personne âgée » ? L’article est le second volet de cette étude plus générale consacrée à l’analyse de ces raisons. Parmi ces dernières, le regard médical empêchait d’attribuer la qualité de « personne » au vieillard tant que le vieillissement est considéré comme l’usure asynchrone d’organes isolés. Au cours du XIXe siècle, les soins apportés au grand âge ne sont pas seulement médicaux. Le vieillard est inclus dans une société qui prend d’abord la forme d’une institution, l’hospice. En 1920, A. Lacassagne crée le concept de séniculture et lance un programme pour une société de séniculture dont l’intention est de responsabiliser la personne vieillissante. Le vieillard devient acteur de son vieillissement. Cependant, le vieillard n’accède pas au statut de personne : il est enserré dans un ensemble de prescriptions qui ne le considèrent pas dans sa singularité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

How was the notion of “aged people” elaborated, and how did this notion become apparent and replace the previously used notion of “oldster”? What were the reasons, which postponed the recognition of the notion of “aged people”? Our study is the second step in a more general study dedicated to such a complete analysis. Medical examination, among other reasons, prevented attributing personhood to “oldsters” for ageing was considered as the asynchronous impairment of isolated organs. During the 19th century, taking care of aged people was not only a medical task. Oldsters were included in an association, which was first an institution, the hospice. In 1920, A. Lacassagne elaborated a new concept, “old-age care”, and promoted a program for an association devoted to it. The aim was to give greater responsibility to aged people. Oldsters became actors of their aging. But they did not gain access to the status of a person yet: they were still contained in a set of requirements that did not consider them as distinctive persons.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Personne humaine, Personne âgée, Vieillard, Histoire de la médecine

Keywords : Human person, Aged people, Oldster, History of medicine.


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 2

P. 60-64 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accompagner les situations de vulnérabilité
  • C. Draperi
| Article suivant Article suivant
  • « Maastricht 3 : le prélèvement d’organes après un arrêt cardiaque contrôlé face à ses enjeux »
  • É. Fourneret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.