Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conduites suicidaires et corticothérapie : à propos d’un cas - 06/06/16

Doi : 10.1016/j.encep.2016.01.005 
G. Carle a, , b , G. Abgrall-Barbry a, b
a Département de psychiatrie, psychotraumatisme et addictions, CHU Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Université Pierre-et-Marie-Curie, 15, rue de l’École-de-médecine, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant. Hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En 2010, environ 220 000 personnes ont tenté de se donner la mort en France, soit une tentative de suicide toutes les 85 s. Les facteurs sont nombreux, parfois iatrogènes. En moyenne, 5,7 % des patients traités par corticothérapie sont sujets à des réactions psychiatriques sévères, mais les conduites suicidaires cortico-induites restent peu étudiées et décrites, malgré leur gravité. Nous rapportons le cas d’une patiente de 50ans traitée par méthylprednisolone par voie parentérale pendant cinq jours pour une poussée de sclérose en plaques de forme rémittente et qui a fait une tentative de suicide par intoxication médicamenteuse volontaire 15j après la dernière prise de traitement. Ce geste a pu être partiellement imputé aux corticostéroïdes. Ce tableau s’inscrit dans un contexte d’épisode dépressif majeur non traité évoluant depuis deux mois. La corticothérapie semble avoir acutisé la symptomatologie et c’est au décours de son geste que l’imputabilité des corticostéroïdes a pu être discutée. Au travers de cette illustration clinique, nous discutons les critères d’imputabilité de conduites suicidaires cortico-induites, et développons l’intérêt d’un diagnostic précoce lorsqu’une corticothérapie est envisagée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

In 2010, over 220 000 people attempted suicide in France, in other words up to one suicide attempt every 85s. Numerous risk factors are involved, including iatrogenic factors. Data from previous retrospective studies indicate, on average, 5.7 % of people treated with corticosteroids develop severe steroid-induced psychiatric disorders. Steroid-induced suicidal behavior is not explicitly specified in these studies, except for one recent descriptive study. Its prevalence remains unclear and is probably underestimated.

Case report

We report the case of a 50-year-old woman treated by intravenous methylprednisolone for a relapsing-remitting multiple sclerosis relapse. Two weeks following a five-day intravenous treatment, she attempted suicide by prescription drug overdose at home. In the two months leading up to this event, she described symptoms of major depressive disorder which were left untreated. In retrospect, high doses of corticosteroids seem to have played a significant role in the occurrence of transient acute suicidal behavior. The patient improved significantly under antidepressant treatment and was discharged after three weeks of hospitalization.

Discussion

This clinical case points out that corticosteroids are likely to precipitate suicidal behavior in a patient with a premorbid undiagnosed depressive disorder. Early detection of psychiatric disorders before starting corticotherapy seems to be essential. However, management strategies are not explicit enough in the literature to be recommended. Treatment discontinuation should not be done systematically, but tapering should be considered in combination with an antidepressant drug. A recent longitudinal study by Fardet et al. on oral corticotherapy suggests a positive correlation between steroids treatment and suicidal behavior. These results may support our clinical observation. In addition, the neurobiologic correlates may give credit to the underlying pathophysiology proposed as a potential explanation to the patient's sudden suicidal behavior after corticotherapy. Physicians and patients must be aware of possible risks of increased suicidality when undergoing corticosteroid treatment in order to prevent fatal outcomes for the patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tentative de suicide, Dépression, Corticoïdes, Sclérose en plaques, Intoxication médicamenteuse

Keywords : Suicide attempt, Corticosteroid, Side effect, Multiple sclerosis, Steroid-induced psychiatric disorders


Plan


© 2016  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 3

P. 272-276 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lithium and suicide prevention
  • H. Yang, A.H. Young
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome malin des neuroleptiques et difficultés diagnostiques : à propos d’un cas
  • C. Khouri, S. Planès, S. Logerot, C. Villier, M. Mallaret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.