Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Léiomyosarcome de la veine cave inférieure - 09/06/16

Doi : 10.1016/j.jchirv.2014.07.017 
L. Sulpice a, d, M. Rayar a, G.B. Levi Sandri a, P. de Wailly a, S. Henno b, K. Turner a, T. Lesimple c, K. Boudjema a, B. Meunier a,
a Service de chirurgie hépato-biliaire et digestive, université Rennes 1, CHU de Rennes, 35000 Rennes, France 
b Service d’anatomie et cytologie pathologiques, université Rennes 1, CHU de Rennes, 35033 Rennes, France 
c Centre régional de lutte contre le cancer, université Rennes 1, 35042 Rennes, France 
d Inserm U991, université Rennes 1, 35033 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le léiomyosarcome (LMS) de la veine cave inférieure (VCI) est une tumeur rare des parties molles avec un mauvais pronostic. Seule une chirurgie carcinologique radicale peut permettre une survie à long terme.

Méthodes

Entre 1997 et 2013, huit patients ont été opérés d’un LMS de la VCI dans notre institution. Dans ce travail, ont été considérés comme LMS de la VCI, les sarcomes développés en intraluminale et les sarcomes avec une masse extraluminale dont la résection complète (R0) imposait une résection de la VCI.

Résultats

Selon la classification FNCLCC, deux tumeurs étaient classées en grade 1 (25 %), quatre en grade 2 (50 %) et deux en grade 3 (25 %). La durée médiane d’hospitalisation était de 16jours. La durée moyenne de suivi était de 62 mois. La survie globale moyenne (OS) et la survie moyenne sans récidive (DFS) étaient respectivement de 120 et 19 mois. Le taux de survie à 3ans était de 87,5 %. Au cours du suivi, 7 (87,5 %) patients ont présenté une récidive. Il s’agissait d’une récidive locale seule chez 3 patients (37,5 %), une récidive métastatique isolée chez un patient (12,5 %) et une récidive locale et métastatique chez 3 patients (37,5 %).

Conclusion

Le LMS de la VCI est une tumeur rare associée à un mauvais pronostic si une résection chirurgicale carcinologiquement complète ne peut être réalisée. En cas de récidive, un traitement chirurgical doit systématiquement être discuté afin d’améliorer la survie des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Leiomyosarcoma (LMS) of the inferior vena cava (IVC) is a rare tumor with poor prognosis. Optimal treatment includes complete resection of the malignant lesion.

Methods

From 1997 to 2013, eight patients underwent surgery in our department for IVC LMS. LMS was considered to arise from the IVC if the tumor presented intraluminal development or if complete resection (R0) required removal of part of the IVC with an extraluminal mass.

Results

There were two grade 1 tumors (25%), four grade 2 (50%) and two grade 3 (25%). The median length of stay was 16 days and there were no perioperative deaths. Median of follow-up was 56 months and mean overall survival was 120months. Mean 3-year survival rate was 87,5%. Six patients (75%) developed a local recurrence. Four patients died from disease progression. Two patients underwent surgery for recurrence.

Conclusion

IVC LMS have a poor prognosis if surgical resection cannot be achieved. Long-term survival is related to an extensive surgery, in the event of recurrence, surgery should again be proposed and may be effective for controlling disease progression, possibly improving survival.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Léiomyosarcome, Veine cave inférieure, Sarcomes, Cavotomie

Keywords : Leiomyosarcoma, Inferior vena cava, Ex vivo, Liver surgery, Recurrence


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 153 - N° 3

P. 167-171 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Y a-t-il encore en 2016 une place pour le lavage drainage sous cœlioscopie en cas de péritonite purulente d’origine diverticulaire ?
  • S. Benoist
| Article suivant Article suivant
  • La chirurgie proctologique faite par les chirurgiens en formation. Morbidité programmée ?
  • T. Schreckenbach, H. El Youzouri, W.O. Bechstein, N. Habbe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.