Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Volvulus du côlon : quelle prise en charge en 2016 ? - 09/06/16

Doi : 10.1016/j.jchirv.2016.03.007 
L. Perrot a, , A. Fohlen b, A. Alves a, J. Lubrano a
a Service de chirurgie viscérale et digestive, centre hospitalier régional et universitaire, avenue de la Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
b Service de radiologie, centre hospitalier régional et universitaire, avenue de la Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le volvulus du côlon représente la troisième cause d’occlusion colique dans le monde, avec 2 localisations principales : le sigmoïde et le cæcum. Dans les pays occidentaux, le volvulus du sigmoïde touche préférentiellement l’homme âgé et le volvulus du cæcum, la femme plus jeune. Certains facteurs de risque sont communs aux différentes localisations, notamment la constipation chronique, le régime riche en fibres, l’utilisation fréquente de laxatifs, les antécédents de laparotomie et les prédispositions anatomiques. Le tableau clinique est aspécifique, avec le plus souvent une association douleur abdominale, météorisme et occlusion. L’examen complémentaire de référence est actuellement le scanner abdominopelvien, qui permet de faire le diagnostic et de rechercher d’éventuelles complications. La prise en charge dépend de la localisation du volvulus, du terrain, du malade et de la vitalité du côlon, mais reste une urgence médico-chirurgicale dans tous les cas. La chirurgie en urgence est la règle en cas de critères de gravité clinico-radiologiques, mais est associée à une morbi-mortalité élevée. En cas de volvulus du sigmoïde et en l’absence de critères de gravité, la stratégie idéale est une détorsion endoscopique suivie, dans les 2 à 5jours, d’un traitement chirurgical consistant en une résection-anastomose sigmoïdienne. Les traitements endoscopiques exclusifs doivent être réservés aux patients ayant un risque opératoire excessif. Dans la localisation cæcale, l’endoscopie n’a pas de place et la chirurgie doit être systématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Colonic volvulus represents the third cause of large bowel obstruction worldwide, and has two main locations: sigmoid and cecum. In Western countries, sigmoid volvulus affects preferentially elderly men whereas cecum volvulus affects younger women. There are common risk factors to different locations, such as chronic constipation, high-fiber diet, frequent use of laxative, personal past history of laparotomy and anatomic predispositions. Clinical presentation is nonspecific, and associates frequently abdominal pain, meteorism and bowel obstruction. Abdomino-pelvic CT-scan is currently the gold standard examination, allowing positive diagnosis and detection of complications. Management depends on the volvulus location, patient's comorbidities and colon viability, but remains an emergency in every case. In case of clinico-radiological gravity signs, an emergency surgery has to be done, but exposes to high morbidity and mortality rates. In sigmoid locations and without gravity criteria, the ideal strategy is an endoscopic detwisting procedure followed, within 2 to 5days, by a surgery including a sigmoidal resection-anastomosis. Exclusive endoscopic treatments must be reserved for patients with an excessive surgical risk. In cecal volvulus, there is no place for endoscopy and surgery must be routine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Volvulus, Côlon, Cæcum, Sigmoïde, Endoscopie

Keywords : Volvulus, Colon, Cecum, Sigmoid, Endoscopy


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 153 - N° 3

P. 188-198 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intervention d’Appleby modifiée pour adénocarcinome borderline et localement avancé du pancréas gauche : une intervention lourde pour des patients sélectionnés
  • M. Cesaretti, M. Abdel-Rehim, L. Barbier, S. Dokmak, P. Hammel, A. Sauvanet
| Article suivant Article suivant
  • Comment traiter le moignon pancréatique après duodénopancréatectomie céphalique
  • M. Testini, G. Piccinni, G. Lissidini, A. Gurrado, M. Tedeschi, I.F. Franco, G. Di Meo, A. Pasculli, G.M. De Luca, M. Ribezzi, M. Falconi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.