Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mouvements anormaux - Hémiballisme d’origine vasculaire par atteinte extra-luysienne - 02/03/08

Doi : RN-04-2007-163-SUP4-0035-3787-101019-200701579 

N. Adali,

N. Louhab,

N. Kissani

Voir les affiliations

Résumé

Introduction. L’hémiballisme est le plus rare des mouvements anormaux et se voit classiquement dans les atteintes luysiennes controlatérales. Nous rapportons deux cas d’hémiballisme par atteinte extra-luysienne.

Observations. Premier cas (numéro 292/06) : Une patiente de 74 ans, diabétique et hypertendue, présenta une semaine avant son admission un hémiballisme gauche. L’IRM encéphalique montrait un hématome du noyau lenticulaire droit avec une leucoencéphalopathie vasculaire. L’évolution fut bonne après traitement par l’halopéridol.

Second cas (numéro 15/00) : Une patiente de 52 ans, diabétique, présenta un hémiballisme droit 4 mois avant l’admission. Le scanner cérébral et l’IRM encéphalique objectivaient un infarctus orbito-frontal bilatéral avec un hématome striatal gauche. La patiente s’améliora sous halopéridol. L’IRM encéphalique confirma l’intégrité des corps de Luys dans les deux cas. Un bilan biologique et cardio vasculaire fut pratiqué chez nos deux patientes.

Discussion. L’hémiballisme est souvent d’origine vasculaire et classiquement décrit comme pathognomonique d’une lésion du corps de Luys controlatéral. L’origine extra-luysienne par atteinte du striatum, du noyau caudé ou du thalamus est rare. Le pronostic est bon dans la majorité des cas. Nous rapportons 2 cas d’hémiballisme par atteinte extra louisienne : orbito-frontale et du noyau lenticulaire.

Conclusion. L’hémiballisme d’origine extra-luysienne est rare, nous discutons de ses différents aspects. L’atteinte fronto-orbitaire agissant par altération du circuit limbique semble expliquer l’hémiballisme dans le premier cas.




© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 163 - N° SUP4

P. 154 - avril 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des troubles attentionnels dans l’épilepsie temporale par analyse de l’onde P300
  • V. Phalempin, P. Bocquillon, K. Dujardin, E. Houdayer, J.-L. Bourriez, P. Derambure, W. Szurhaj
| Article suivant Article suivant
  • Ataxie progressive : penser aux anti-GAD
  • C. Bayreuther, M. Budai, S. Hieronimus, S. Lachaud, M. Borg, C. Lebrun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.