Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prise en charge des néovaisseaux cornéens avant greffe de cornée : à propos de 112 cas - 30/06/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.01.009 
S. Belghmaidi , I. Hajji, W. Ennassiri, R. Benhaddou, T. Baha Ali, A. Moutaouakil
 Service d’ophtalmologie, CHU Mohammed VI, 40000 Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant. University hospital Mohammed VI, Ophtalmology, Bp 1456, hay mohammadi, 40000 Marrakech, Maroc.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le caractère avasculaire de la cornée résulte d’un équilibre entre les facteurs angiogéniques et les facteurs anti-angiogéniques. Dans des conditions pathologiques, cette homéostasie peut être rompue et être responsable de l’apparition de néovaisseaux cornéens. Le but de notre étude est de rapporter notre expérience dans la gestion de la néovascularisation cornéenne avant la greffe de cornée.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective sur 112 patients présentant des néovaisseaux cornéens et candidats pour une éventuelle greffe de cornée.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 38 allant de 15 à 72ans. Les étiologies de la néovascularisation étaient dominées par le traumatisme oculaire (26,8 %). Au total, 48,33 % des patients présentaient une néovascularisation superficielle, 18,52 % moyenne et 33,2 % profonde. Tous les patients ont reçus une corticothérapie topique, 29,4 % ont bénéficié d’injections sous-conjonctivale de bévacizumab et 22,32 % d’injections intrastromales du même produit. L’évolution a été marquée par une diminution du pourcentage de la néovascularisation cornéenne par rapport à la surface cornéenne totale de 45 % (compris entre 16 et 82 %) à 28 % (compris entre 0 et 69 %) à j120. Il n’y avait pas d’amélioration de l’acuité visuelle statistiquement significative.

Discussion

La néovascularisation cornéenne est un facteur de risque principal de rejet de greffe, sa prise en charge est primordiale avant chaque kératoplastie.

Conclusion

Les néovaisseaux cornéens peuvent conduire à l’augmentation de risque de rejet de greffe. Leur bonne gestion permet d’augmenter le taux de succès des kératoplasties.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The avascular nature of the cornea results from a balance between angiogenic factors and anti-angiogenic factors. Under pathological conditions, this homeostasis can be disturbed, resulting in the onset of corneal neovascularization. The purpose of our study was to report our experience in the management of corneal neovascularization prior to keratoplasty.

Materials and methods

This is a prospective study of 112 patients with corneal neovascularization and candidates for possible corneal transplant.

Results

The average age of patients was 38 years, ranging from 15 to 72 years. The etiologies of neovascularization were dominated by ocular trauma (26.8 %). In total, 48.33 % of patients had superficial neovascularization, 18.52 % moderately deep and 33.2 % deep neovascularization. All patients received topical corticosteroids, 29.4 % received subconjunctival injections of bevacizumab, and 22.32 % intrastromal bevacizumab injections. Clinical course was marked by a decrease in the percentage of corneal neovascularization compared to the total corneal surface area, from 45 % (between 16 and 82 %) to 28 % (between 0 and 69 %) at Day 120. There was no statistically significant improvement in visual acuity.

Discussion

Corneal neovascularization is a major risk factor for graft rejection; its management is crucial prior to every keratoplasty.

Conclusion

Corneal neovascularization can lead to increased risk of graft rejection. Proper management increases the success rate of penetrating keratoplasty.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Néovascularisation cornéenne, Corticothérapie, Bévacizumab, Injection intrastromale, Kératoplastie, Rejet

Keywords : Corneal neovascularization, Corticosteroids, Bevacizumab, Intrastromal injection, Keratoplasty, Rejection


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 515-520 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une cause rare de neuropathie optique : le manioc
  • P. Zeboulon, C. Vignal-Clermont, C. Baudouin, A. Labbé
| Article suivant Article suivant
  • Étude des pratiques françaises dans la prise en charge de l’œdème maculaire diabétique
  • L. Qu-Knafo, F. Fajnkuchen, V. Sarda, S. Nghiem-Buffet, G. Chaine, A. Giocanti-Auregan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.