Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par éplérénone dans la choriorétinite séreuse centrale chronique - 30/06/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.01.008 
M. Sampo a, , V. Soler b, P. Gascon c, G. Ho Wang Yin a, L. Hoffart a, D. Denis c, F. Matonti c
a Service d’ophtalmologie, hôpital de la Timone, AP–HM, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 
b Service d’ophtalmologie, hôpital Pierre-Paul-Riquet, CHU de Toulouse, place du Docteur-Baylac, TSA 40031, 31059 Toulouse cedex 9, France 
c Service d’ophtalmologie, hôpital Nord, AP–HM, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer l’efficacité de l’éplérénone, un antagoniste des récepteurs aux minéralocorticoïdes, dans le traitement de la choriorétinite séreuse centrale (CRSC) chronique.

Matériels et méthodes

Une étude rétrospective a été réalisée chez 27 patients traités par éplérénone pour une CRSC chronique évoluant depuis au moins 3 mois. Pour chaque patient, l’acuité visuelle et l’OCT maculaire (épaisseur centrale de la rétine, taille du décollement séreux rétinien (DSR), épaisseur centrale choroïdienne) étaient évalués avant traitement, puis à 1 et 3 mois. En cas de disparition complète du DSR à 1 mois, le traitement était interrompu et un contrôle était réalisé à 3 mois.

Résultats

L’épaisseur centrale de la rétine était de 371,6μm (266–573μm) avant traitement. Une nette diminution de l’épaisseur centrale rétinienne ainsi que de la taille du DSR étaient constatées à un mois chez 20 patients (74 %, épaisseur centrale moyenne : 322,6μm, p=0,01), avec une amélioration de l’acuité visuelle chez tous ces patients. Le contrôle à 3 mois retrouvait également une diminution du DSR et de l’épaisseur centrale moyenne (294,3μm, p=0,002). Six patients présentaient une disparition complète du DSR à un mois, sans récidive à 3 mois. Six autres patients présentaient une disparition complète du DSR à trois mois. Aucun effet secondaire nécessitant l’arrêt du traitement n’a été constaté.

Conclusion

Dans notre étude, l’éplérénone a été associé à une régression de l’épaisseur centrale rétinienne et de la taille du DSR. L’éplérénone semble être un traitement efficace et bien toléré de la CRSC chronique, avec une action probable sur les mécanismes physiopathologiques de cette pathologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To evaluate the efficacy of eplerenone, a mineralocorticoid receptor antagonist, in the treatment of chronic central serous chorioretinopathy (CSCR).

Materials and methods

We conducted a retrospective study of 27 patients treated with eplerenone for chronic CSCR of at least 3 months duration. For each patient, visual acuity and macular OCT (central retinal thickness, height of foveal subretinal fluid (SRF), central choroidal thickness) were evaluated before treatment and at 1 month and 3 months. In the case of complete disappearance of SRF at 1 month, treatment was discontinued and follow-up was performed at 3 months.

Results

Central retinal thickness was 371.6μm (266–573μm) before treatment. A clear decrease in retinal central thickness and height of SRF was observed at 1 month in 74% of patients (20 of 27 patients, central retinal thickness: 322.6μm at 1 month, P=0.01), with improvement of visual acuity in all of these patients. Follow-up at 3 months also found a decrease in SRF and central retinal thickness (294.3μm, P=0.002). Six patients had complete resolution of SRF at 1 month, without recurrence at 3 months. Six other patients had complete resolution of SRF at 3 months. No side effects requiring treatment discontinuation were observed.

Conclusion

In our study, eplerenone was associated with regression of central retinal thickness and height of SRF. Eplerenone appears to be a safe and effective treatment for chronic CSCR, with a probable mechanism of action on the pathophysiology of this disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Choriorétinite séreuse centrale chronique, Éplérénone, Liquide sous-rétinien, Récepteurs aux minéralocorticoïdes, Traitement

Keywords : Central serous chorioretinopathy, Eplerenone, Subretinal fluid, Mineralocorticoid receptors, Treatment


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 535-542 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faut-il une éducation thérapeutique des patients atteints de glaucome à angle ouvert ? Enquête préliminaire des connaissances et de l’observance auprès des patients
  • P. Dugast, P. Thiboust, E. Blumen-Ohana, J.-P. Nordmann
| Article suivant Article suivant
  • Aspects tomographiques et en autofluorescence du fond d’œil dans la maladie de Best
  • A. Chebil, H. Charfi, L. Largueche, L. El Matri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.