Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un exemple d’investigation d’un phénomène « émergent » en addictovigilance : à propos du méthylphénidate - 08/07/16

Doi : 10.2515/therapie/2015012 
Joëlle Micallef 1, * , Elisabeth Frauger 1, Aurore Palmaro 2, Quentin Boucherie 1, Maryse Lapeyre Mestre 2
1 CEIP-Addictovigilance PACA-Corse, Service de Pharmacologie Clinique & Pharmacovigilance, Aix Marseille Université, Institut de Neurosciences Timone, CNRS 7289, Marseille, France 
2 CEIP-Addictovigilance de Toulouse, Service de Pharmacologie Médicale et Clinique, Centre Hospitalier Universitaire, Faculté de Médecine, Université de Toulouse III, Inserm, UMR1027, Toulouse, France 

*CEIP-Addictovigilance PACA-Corse, Service de Pharmacologie Clinique et Pharmacovigilance, CHU Timone, 13385 Marseille cedex, France.CEIP-Addictovigilance PACA-Corse, Service de Pharmacologie Clinique et Pharmacovigilance, CHU TimoneMarseille cedex13385France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’abus et l’addiction aux médicaments représente un enjeu majeur de santé publique rapidement évolutif notamment dans des pays comme la France parmi les plus forts consommateurs de médicaments en Europe. Comme une seule source d’information suffit rarement à mesurer un phénomène aussi difficile à appréhender que l’addiction médicamenteuse, il est indispensable, comme illustré avec le méthylphénidate, de mobiliser l’ensemble des outils disponibles (les programmes de surveillance développés par les Centres d’Évaluation et d’Information sur les Pharmacodépendances-Addictovigilance [CEIP-Addictovigilance] tels « ordonnances suspectes indicateur d’abus possible » (OSIAP), « observation des produits psychotropes illicites ou détournés de leur utilisation médicamenteuse » [OPPIDUM]) mais aussi les bases de données de l’Assurance maladie, les réseaux sentinelles de professionnels de santé. Les dernières données disponibles sur l’abus de méthylphénidate en France sont en faveur d’une stabilisation du phénomène qui a émergé en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Elles mettent aussi en évidence sa diffusion à d’autres régions ce qui nécessite de relayer cette information au plus grand nombre et doit inciter de la part des professionnels de santé, à la plus grande prudence dans l’utilisation de ce produit et au repérage précoce de son détournement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : méthylphénidate, abus de médicament, utilisation du médicament, pharmacoépidémiologie, signal

Abréviations : ANSM, ARS, ASOS, CAARUD, CEIP-A, CSAPA, DDD, EGB, OMS, OPPIDUM, OSIAP, PACA


Plan

Plan indisponible

© 2015  Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 2

P. 191-196 - mars 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • New Synthetic Drugs in Addictovigilance
  • François Chavant, Alexandra Boucher, Reynald Le Boisselier, Sylvie Deheul, Danièle Debruyne
| Article suivant Article suivant
  • Example of an Investigation of an “Emergent” Phenomenon in Addiction Vigilance: the Case of Methylphenidate
  • Joëlle Micallef, Elisabeth Frauger, Aurore Palmaro, Quentin Boucherie, Maryse Lapeyre Mestre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.