Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 1: Epidemiology of PA, who should be screened for sporadic PA? - 12/07/16

Doi : 10.1016/j.ando.2016.01.006 
Jean-Philippe Baguet a, , Olivier Steichen b, Claire Mounier-Véhier c, Philippe Gosse d
a Service de cardiologie, groupe hospitalier mutualiste, 38028 Grenoble, France 
b Service de médecine interne, hôpital Tenon, 75020 Paris, France 
c Service de médecine vasculaire et hypertension artérielle, centre hospitalier universitaire, 59037 Lille, France 
d Service de cardiologie/hypertension, CHU, 33075 Bordeaux, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Depending on the study, the prevalence of primary aldosteronism (PA) in patients with hypertension varies from 6 to 18%. Prevalence is higher in each of the following conditions, any one of which requires screening for PA: severe hypertension (systolic blood pressure [BP]180mmHg and/or diastolic BP110mmHg); resistant hypertension (systolic BP140mmHg and/or diastolic BP90mmHg despite adherence to a tritherapy including a thiazide diuretic); hypertension associated with hypokalemia (either spontaneous or associated with a diuretic); Hypertension or hypokalemia associated with adrenal incidentaloma. It should be borne in mind that PA can induce hypertension without hypokalemia or, less frequently, hypokalemia without hypertension. Finally, as cardiovascular and renal morbidity in PA is greater than in essential hypertension of equivalent level, screening for PA is indicated when cardiovascular or renal morbidity is more severe than predicted from BP level.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Selon les études la prévalence de l’hyperaldostéronisme primaire (HAP) chez les patients hypertendus varie de 6 à 18 %. Cette prévalence est plus élevée dans chacune des conditions suivantes, qui justifient de rechercher systématiquement un HAP (une seule condition est suffisante) : hypertension artérielle (HTA) sévère (pression artérielle systolique [PAS]180mmHg ou pression artérielle diastolique [PAD]110mmHg) ; HTA résistante (PAS140mmHg et/ou PAD90mmHg malgré trithérapie comprenant un diurétique thiazidique) ; HTA associée à une hypokaliémie, qu’elle soit spontanée ou associée à la prise d’un diurétique ; HTA ou hypokaliémie associée à un incidentalome surrénalien. Il faut souligner qu’un HAP peut être responsable d’HTA sans hypokaliémie et, plus rarement, d’une hypokaliémie sans HTA. Par ailleurs, dans la mesure où la morbidité cardiovasculaire et rénale de l’HAP est plus élevée que celle observée dans une HTA de même niveau tensionnel, il apparaît justifié de rechercher un HAP lorsque le retentissement cardiovasculaire ou rénal de l’HTA apparaît disproportionné avec le niveau tensionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Primary aldosteronism, Hypokalemia, Resistant hypertension, Severe hypertension, Adrenal incidentaloma, Cardiovascular morbidity

Mots clés : Hyperaldostéronisme primaire, Hypokaliémie, Hypertension résistante, Hypertension sévère, Incidentalome surrénalien, Morbidité cardiovasculaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 3

P. 187-191 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFE/SFHTA/AFCE primary aldosteronism consensus: Introduction and handbook
  • Laurence Amar, Jean Philippe Baguet, Stéphane Bardet, Philippe Chaffanjon, Bernard Chamontin, Claire Douillard, Pierre Durieux, Xaxier Girerd, Philippe Gosse, Anne Hernigou, Daniel Herpin, Pascal Houillier, Xavier Jeunemaitre, Francis Joffre, Jean-Louis Kraimps, Hervé Lefebvre, Fabrice Ménégaux, Claire Mounier-Véhier, Juerg Nussberger, Jean-Yves Pagny, Antoinette Pechère, Pierre-François Plouin, Yves Reznik, Olivier Steichen, Antoine Tabarin, Maria-Christina Zennaro, Franck Zinzindohoue, Olivier Chabre
| Article suivant Article suivant
  • SFE/SFHTA/AFCE Consensus on Primary Aldosteronism, part 2: First diagnostic steps
  • Claire Douillard, Pascal Houillier, Juerg Nussberger, Xavier Girerd

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.