Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bénéfice attendu du curage ganglionnaire et de l’exérèse des vésicules séminales pour diminuer la toxicité de la radiothérapie des tumeurs prostatiques de haut risque - 28/07/16

Doi : 10.1016/j.canrad.2016.04.006 
J. Colliaux a, d, L. Kharchi a, c, S. Vincendeau b, A. Simon c, M. Perdrieux a, É. Le Prisé a, É. Bellisant d, J. Castelli a, d, R. de Crevoisier a, , c, d
a Département de radiothérapie, centre régional de lutte contre le cancer Eugène-Marquis, avenue de la Bataille-Flandres-Dunkerque, 35000 Rennes, France 
b Service d’urologie, CHU Pontchaillou, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35000 Rennes, France 
c Inserm, U1099, laboratoire de traitement du signal et de l’image, 263, avenue du Général-Leclerc, 35042 Rennes, France 
d Université de Rennes 1, centre investigation clinique, CHU Pontchaillou, 2, rue Henri-Le Guilloux, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif de l’étude

En cas de radiothérapie prostatique avec modulation d’intensité (RCMI), précédée d’une chirurgie première par curage ganglionnaire pelvien et exérèse des vésicules séminales, l’objectif de l’étude était d’évaluer le bénéfice dosimétrique d’une réduction du volume cible.

Patients et méthodes

Vingt-cinq patients atteints d’un cancer de prostate de haut risque ont eu une chirurgie première suivie d’une RCMI prostatique et d’une hormonothérapie. Quatre plans de traitement ont été simulés pour chaque patient, à partir des scanographies réalisées avant et après la chirurgie et correspondant aux volumes cibles suivants : prostate–vésicules séminales–aires ganglionnaires pelviennes, prostate–aires ganglionnaires pelviennes, prostate–vésicules séminales, et prostate seule. La dose totale délivrée aux aires ganglionnaires pelviennes et aux vésicules séminales était de 46Gy, et celle à la prostate de 80Gy.

Résultats

L’addition des vésicules séminales puis des aires ganglionnaires pelviennes multipliait respectivement par 1,6 et 6,5 le volume cible prévisionnel. La réduction progressive du volume cible prévisionnel « prostate–vésicules séminales–ganglions pelviens » à « prostate–vésicules séminales » puis à « prostate seule » conduisait à une diminution de la dose moyenne dans la paroi rectale de 49Gy à 42Gy puis à 36Gy, et du risque prédit de rectorragies tardives de 4,4 % à 3,2 % puis à 2,4 % (p<0,05). La dose moyenne dans la paroi vésicale diminuait de 51Gy à 40Gy puis à 35Gy (p<0,05). Pour ce qui concerne l’intestin grêle, l’absence d’irradiation des aires ganglionnaires pelviennes réduisait le risque de diarrhées aiguës de 11 % en valeur absolue.

Conclusion

Une chirurgie première avec curage et exérèse des vésicules séminales avant la RCMI conduit probablement à une diminution modérée de la toxicité digestive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

In case of pelvic lymph node and seminal vesicle dissection followed by prostate cancer intensity-modulated radiotherapy, the objective of the study was to evaluate the dosimetric benefit of reducing the target volume.

Patients and methods

A total of 25 patients with high-risk prostate cancer had surgery first followed by intensity-modulated radiotherapy and androgen deprivation. Four treatment planning were simulated for each patient, based on two CT scans performed before and after surgery. The target volumes were: prostate–seminal vesicles–lymph nodes, prostate–lymph nodes, prostate–seminal vesicles and prostate only. The total dose was 46Gy in the seminal vesicles and lymph nodes, and 80Gy in the prostate.

Results

Compared to prostate target volume only, the addition of seminal vesicles and lymph nodes multiplied by a factor of 1.6 and 6.5 the target volume, respectively. Decreasing the target volume from prostate–seminal vesicles–lymph nodes to prostate–seminal vesicles, to prostate only decreased the rectal wall mean dose from 49Gy to 42Gy, to 36Gy, and the risk of late rectal bleeding from 4.4% to 3.2%, to 2.4% (P<0.05), respectively. The bladder wall mean dose decreased from 51Gy to 40Gy, to 35Gy (P<0,05), respectively. Not irradiating the lymph nodes decreased the absolute risk of diarrhea by 11%.

Conclusion

Lymph node and seminal vesicle dissection before prostate cancer intensity-modulated radiotherapy allows decreasing moderately the risk of digestive toxicity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer prostatique, RCMI, Curage pelvien

Keywords : Prostate cancer, IMRT, Lymph node dissection


Plan


© 2016  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 5

P. 347-356 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • High dose rate brachytherapy with customized applicators for malignant facial skin lesions
  • R. Jumeau, S. Renard-Oldrini, F. Courrech, I. Buchheit, G. Oldrini, G. Vogin, D. Peiffert
| Article suivant Article suivant
  • Toxicity and efficacy of cetuximab associated with several modalities of IMRT for locally advanced head and neck cancer
  • J.-E. Bibault, M. Morelle, L. Perrier, P. Pommier, P. Boisselier, B. Coche-Dequéant, O. Gallocher, M. Alfonsi, É. Bardet, M. Rives, V. Calugaru, E. Chajon, G. Noël, H. Mecellem, D. Pérol, S. Dussart, P. Giraud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.