Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparison of dosimetric parameters and acute toxicity of intensity-modulated and three-dimensional radiotherapy in patients with cervix carcinoma: A randomized prospective study - 28/07/16

Doi : 10.1016/j.canrad.2016.05.011 
A. Naik , O.P. Gurjar, K.L. Gupta, K. Singh, P. Nag, V. Bhandari
 Department of Radiotherapy, Sri Aurobindo Medical College and PG Institute, 453111 Indore, India 

Corresponding author. D-1 Doctors Colony Nanda Nagar Indore (MP), 452001 Indore, India.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Purpose

The use of intensity-modulated radiotherapy (IMRT) to treat cervix carcinoma has increased, however prospective randomized trials are still lacking.

Aim

To compare the dosimetric parameters and associated acute toxicity in patients with cervix carcinoma treated with three-dimensional (3D) conformal radiotherapy and IMRT.

Patients and methods

Forty patients were randomized in two arms each consisting of 20 patients. Patients in both arms received concurrent chemoradiation (cisplatin 40mg/m2 weekly; 50Gy/25 fractions). Patients were treated with 3D conformal radiotherapy in one arm and with IMRT in another arm. After external beam radiotherapy, all patients received brachytherapy (21Gy/3 fractions at weekly interval). For dosimetric comparison, both kinds of the plans were done for all the patients. All patients were assessed throughout and until 90 days after completion of treatment for acute gastrointestinal, genitourinary and hematologic toxicities.

Results

Both plans achieved adequate planning target volume coverage, while mean conformity index was found significantly better in IMRT plans (P-value=0.001). D35 (dose to 35% volume) and D50 for bladder was reduced by 14.62 and 32.57% and for rectum by 23.82 and 43.68% in IMRT. For IMRT, V45 (volume receiving 45Gy) of bowel were found significantly lesser (P-value=0.0001), non-tumour integral dose was found significantly higher (P-value=0.0240) and V20 of bone marrow was found significantly reduced (P-value=0.019) in comparison to that in 3D conformal radiotherapy. Significant reduction of grade 2 or more (20 vs 45%; P-value=0.058) and grade3 (5 vs 15%, P-value=0.004) acute genitourinary toxicity and grade 2 or more (20 vs 45%, P-value=0.003) and grade 3 or more (5 vs. 20%, P-value=0.004) acute gastrointestinal toxicity while no significant difference for grade 2 and 3 or more haematological toxicity was noted in patients treated with IMRT compared to 3D conformal radiotherapy.

Conclusion

IMRT provide a good alternative for treatment of cervix carcinoma with lower acute gastrointestinal and acute genitourinary toxicity with similar target coverage compared to 3D conformal radiotherapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif de l’étude

L’utilisation de la radiothérapie avec modulation d’intensité (RCMI) pour traiter les carcinomes du col de l’utérus a augmenté, mais des études prospectives randomisées font encore défaut. L’objectif de l’étude était de comparer les paramètres dosimétriques et la toxicité aiguë de radiothérapies conformationnelles avec et sans modulation d’intensité pour des cancers du col utérin.

Patientes et méthodes

Quarante patientes ont été randomisées entre deux bras de 20, l’un traité avec et l’autre sans modulation d’intensité. Toutes les patientes ont reçu une radiothérapie de 50Gy en 25 fractions et une chimiothérapie concomitante de 40mg/m2 de cisplatine une fois par semaine, puis une curiethérapie de 21Gy en trois fractions espacées d’une semaine. Les deux types de plans ont été effectués pour tous les patientes, pour comparaison dosimétrique. Les troubles gastro-intestinaux et génito-urinaires aigus, et les effets hématologiques ont été évalués jusqu’à 90j après la fin du traitement.

Résultats

Les deux plans de traitement ont permis une couverture satisfaisante du volume cible prévisionnel (PTV), mais l’indice de conformité était meilleur avec la RCMI (p=0,001). La D35 (dose dans 35 % du volume) et la D50 (dose dans 50 % du volume) ont été respectivement réduites avec la RCMI de 14,62 et 32,57 % pour la vessie et de 23,82 et 43,68 % pour le rectum. Le V45 (volume recevant 45Gy) de l’intestin était aussi moindre (p=0,0001), la dose non tumorale intégrale était plus élevée (0,0240) et le V20 (volume recevant 20Gy) de la moelle osseuse réduit (p=0,019). Il a été observé une réduction significative des effets aigus génito-urinaires de grade 2 ou plus (20 contre 45 % ; p=0,058) et de grade 3 ou plus (5 contre 15 %, ; p=0,004) et des effets aigus gastro-intestinaux de grade 2 ou plus (20 contre 45 % ; p=0,003) et de grade 3 ou plus (5 contre 20 % ; p=0,004), alors qu’aucune différence significative n’a été observée pour la toxicité hématologique de grade 2 et 3 ou plus.

Conclusion

la RCMI est une option pour le traitement des cancers du col utérin, avec une meilleure tolérance génito-urinaire et gastro-intestinale, pour une couverture du volume cible prévisionnel similaire à celle de la radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Intensity-modulated radiotherapy, Three-dimensional conformal radiotherapy, Carcinoma cervix, Toxicity

Mots clés : Radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité, Radiothérapie conformation tridimensionnelle, Carcinome du col de l’utérus, Toxicité aiguë


Plan


© 2016  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 5

P. 370-376 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Radiothérapie postopératoire des carcinomes médullaires de la thyroïde à haut risque de rechute locorégionale
  • F. Compagnon, S. Zerdoud, M. Rives, A. Laprie, J. Sarini, S. Grunenwald, L. Chaltiel, P. Graff
| Article suivant Article suivant
  • Analysis of rare periparotid recurrence after parotid gland-sparing intensity-modulated radiotherapy for nasopharyngeal carcinoma
  • Y. Xu, M. Zhang, Q. Yue, J. Zong, J. Lin, R. Sun, S. Qiu, S. Lin, J. Pan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.