Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risques cardiovasculaires avec les hormonothérapies pour cancer de la prostate : rationnel pour une unité oncocardiologique - 28/07/16

Doi : 10.1016/j.canrad.2016.02.015 
I. Latorzeff a, , b , G. Ploussard c, J. Guillotreau d, F. Jonca e, P. Labarthe f, G. Rollin g, J.-B. Beauval h, A. Pathak b, i
a Groupe Oncorad-Garonne, service d’oncologie-radiothérapie, clinique Pasteur, bâtiment Atrium, 1, rue de la Petite-Vitesse, 31300 Toulouse, France 
b Groupe Oncorad-Garonne, unité d’oncocardiologie, clinique Pasteur, bâtiment Atrium, 1, rue de la Petite-Vitesse, 31300 Toulouse, France 
c Service d’urologie, clinique Saint-Jean-du-Languedoc, 20, route de Revel, 31400 Toulouse, France 
d Service d’urologie, clinique Pasteur, 45, avenue de Lombez, 31300 Toulouse, France 
e Service d’urologie, clinique Ambroise-Paré, 387, route de Saint-Simon, 31100 Toulouse, France 
f Service d’urologie, clinique des Cèdres, château d’Alliez, 31700 Cornebarrieu, France 
g Service d’urologie, clinique d’Occitanie, 20, avenue Bernard-IV, 31600 Muret, France 
h Service d’urologie, andrologie et transplantation rénale, CHU Rangueil, 1, avenue du Professeur-Jean-Poulhès, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
i Service de cardiologie, clinique Pasteur, 45, avenue de Lombez, 31300 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cancer de la prostate, le plus fréquent des cancers chez l’homme, est un adénocarcinome sensible, dans plus de 80 % des cas, à la castration chimique, en raison de son hormonodépendance. L’hormonothérapie androgénosuppressive est le traitement des formes évoluées du cancer et peut être associée à la radiothérapie en évoluée. Le choix thérapeutique, pluridisciplinaire, est fondé sur l’âge et les maladies associées du patient, et le stade clinique. L’impact de l’hormonothérapie confère au patient des effets secondaires variés et ceux cardiovasculaires sont maintenant mieux connus. Les mécanismes responsables de cette cardiotoxicité sont à la fois directs et indirects par effets métaboliques thermogéniques. L’analyse de ces effets cliniques ou biologiques, leurs corrélations au type d’hormonothérapie utilisé et les précautions possibles de prescription seront détaillés dans cette synthèse de la littérature. La collaboration du cancérologue ou de l’urologue avec le cardiologue devient nécessaire et l’existence d’une unité d’oncocardiologie pourrait améliorer l’évaluation de la balance bénéfice–risque et la tolérance du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Prostate cancer, the most frequent cancer in man, is an adenocarcinoma sensible to chemical castration in more than 80% of cases due to its hormonal dependency. Androgen deprivation is the treatment for advanced cancer and can be associated with radiotherapy locally or in locally advanced situations. Multidisciplinary therapeutic choice depends on patient age and co-morbidities and clinical stage. The impact of hormonal treatment confers varied side effects and cardiovascular effects are now better known. Responsible mechanisms of this cardiotoxicity are at the same time direct but also indirect by metabolic thermogenic effects. Analysis of these clinical or biological effects, their correlations to the used type of hormonal treatment and the possible precautions of prescription will be detailed in this analysis of the literature. The collaboration of the oncologist or the urologist with the cardiologist becomes necessary and the existence of a unit of oncocardiology could improve the evaluation of the risk–benefit balance and the tolerance of the treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Risque cardiovasculaire, Cancer de la prostate, Hormonothérapie, Unité oncocardiologie

Keywords : Cardiovascular risk, Prostate cancer, Hormonal treatment, Unit of oncocardiology


Plan


© 2016  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 5

P. 405-410 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carcinome adénoïde kystique du nasopharynx, une entité clinique rare en quête d’innovations thérapeutiques : cas clinique et revue de la littérature
  • L. Afani, H. Errihani, I. Benchafai, Y. Lalami
| Article suivant Article suivant
  • Concept de perte de chance : une évolution majeure dans la définition du préjudice, ou comment éviter le litige pour perte de chance ?
  • T.-D. Nguyen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.