Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chimiothérapie néo-adjuvante des cancers du sein HER2-positifs et triple-négatifs - 03/08/16

Doi : 10.1016/S0007-4551(16)30149-7 
Anthony Gonçalves *
 Département d’oncologie médicale, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, 13009 
 Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Institut Paoli-Calmettes, Inserm 1068, Cnrs 7258, Aix-Marseille Université), Marseille, 13009 
 Aix-Marseille Université, Marseille, 13006 

*Département d’oncologie médicale, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, 13009Département d’oncologie médicale, Institut Paoli-CalmettesMarseille13009

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La chimiothérapie néo-adjuvante est une option reconnue dans la prise en charge des cancers du sein opérables, d’efficacité comparable à la chimiothérapie adjuvante en termes de survie et capable d’améliorer les taux de conservation mammaire. Dans les cancers du sein HER2+ et triple-négatifs, la chimiothérapie néo-adjuvante est à l’origine de taux de réponse complète histologique élevés et le lien entre l’obtention de cette réponse et la survie est particulièrement fort. Dans les cancers du sein HER2+, le trastuzumab, associé à une chimiothérapie néoadjuvante, le plus souvent à base d’anthracyclines et de taxanes, permet une augmentation significative de la réponse complète histologique. Récemment, les stratégies de double blocage (lapatinib-trastuzumab ou pertuzumab-trastuzumab) ont également démontré un bénéfice en termes de réponse complète histologique par rapport au trastuzumab. Dans les cancers du sein triple-négatifs, l’intégration des dérivés du platine à la chimiothérapie néo-adjuvante semble également améliorer significativement ce paramètre. Cependant, dans chacun de ces sous-types, l’impact de ces nouvelles approches sur la survie et la conservation mammaire est encore à démonter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Neoadjuvant chemotherapy in HER2-positive and triple-negative breast cancer

Neoadjuvant chemotherapy is a standard option in the management of operable breast cancer, as effective as adjuvant chemotherapy in term of survival and with the potential to increase the rate of breast conservation. In HER2+ and triple-negative breast cancers, neoadjuvant chemotherapy is associated with a high probability of pathological complete response, which strongly predicts survival outcome. In HER2+ breast cancer, trastuzumab, in combination with neoadjuvant chemotherapy, mostly anthracyclines and taxane-based, demonstrated a significant increase in pathological complete response rate. Recently, dual HER2 blockade strategies (lapatinib-trastuzumab or pertuzumab-trastuzumab) demonstrated a significant improvement in terms of pathological complete response over trastuzumab. In triple-negative breast cancer, recent data indicate that incorporating platinum compounds to neoadjuvant chemotherapy also significantly improves this parameter. Yet, in both subtypes, whether these substantial improvements may lead to significant benefits in terms of survival and breast conserving surgery remains to be demonstrated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, HER2, Triple-négatif, Chimiothérapie, néo-adjuvante

Keywords : Breast cancer, HER2, Tripie-negative, Neoadjuvant, chemotherapy


Plan


 Remerciements : Soutenu par le programme SIRIC (INCa-DGOS-Inserm 6038)
Déclaration d’intérêt : L’auteur déclare les conflits d’intérêts suivants : invitations à des congrès : Roche, Novartis, Amgen, GSK, Sanofi, Pfizer ; Consultant : Roche, Novartis ; Intervention dans des conférences organisées par des entreprises de produits de santé : Roche, Novartis, GSK, EISAI.


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 6S1

P. S76-S89 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les grandes bases de données nationales et les études dans la vraie vie : l'exemple des sarcomes en France
  • Maud Toulmonde, Françoise Ducimetière, Vianney Jouhet, Thomas Gaudin, Arnaud Malfilatre, Yec'han Laizet, Simone Mathoulin-Pélissier, Jean-Yves Blay, Jean-Michel Coindre
| Article suivant Article suivant
  • Pour une désescalade chirurgicale dans le traitement des cancers infiltrant du sein
  • Gilles Houvenaeghel, Monique Cohen, Marie Bannier, Camille Jauffret, Max Buttarelli, Eric Lambaudie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.