Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Évaluation cardiologique préopératoire en chirurgie non cardiaque - 12/08/16

[36-375-A-15]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(16)74463-X 
P. Abraham a, V. Piriou a, J.-L. Fellahi b,
a Service d'anesthésie-réanimation, Centre hospitalier Lyon Sud, Hospices civils de Lyon, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 
b Service d'anesthésie-réanimation, Hôpital Louis-Pradel, Hospices civils de Lyon, 59, boulevard Pinel, 69394 Lyon cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

L'évaluation préopératoire du risque lié à une pathologie cardiovasculaire comporte l'exploration clinique, l'interrogatoire du patient et une estimation du stress chirurgical. Pour les patients les plus à risque, il convient parfois de réaliser des explorations complémentaires permettant de déterminer la nécessité ou non d'une stratégie thérapeutique spécifique à chaque patient. Une telle stratégie pourrait diminuer la morbimortalité cardiovasculaire périopératoire. Selon les recommandations sur l'évaluation du risque cardiaque préopératoire et la prise en charge cardiaque périopératoire en chirurgie non cardiaque, trois éléments permettent de classer les patients : les facteurs de risque cliniques, l'aptitude à l'effort physique et la sévérité du stress chirurgical. Cette stratification sélectionne les patients qui peuvent bénéficier d'explorations cardiaques non invasives supplémentaires. Le bénéfice de ces examens complémentaires reste cependant difficile à déterminer pour les patients à risque intermédiaire pour lesquels une stratégie d'explorations non invasives ne débouche pas constamment sur une modification de la prise en charge et induit un retard dans la programmation chirurgicale. Ces stratégies permettent de dépister des anomalies coronaires mais leur bénéfice pour réduire le risque opératoire reste à démontrer en présence d'un traitement médical optimisé. Pour les cardiopathies valvulaires, l'outil de choix est l'échographie cardiaque, réalisée à partir d'éléments cliniques découverts lors de la consultation d'anesthésie. L'exploration préopératoire des troubles de la conduction se limite généralement à l'électrocardiogramme couplé à l'interrogatoire et à l'examen clinique, permettant de dépister les rares pathologies qui nécessitent un avis spécialisé et des explorations complémentaires. Dans l'insuffisance cardiaque, l'évaluation du risque de décompensation cardiaque est un préalable indispensable. D'autres pathologies nécessitent une attention particulière, telles que l'hypertension artérielle systémique ou pulmonaire. L'état clinique du patient et le type d'intervention chirurgicale sont les meilleurs indicateurs du risque de complications cardiaques périopératoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Score de Lee, Électrocardiogramme (ECG) 12 dérivations, Échocardiographie de stress, Cardiopathie ischémique, Échographie cardiaque transthoracique


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Évaluation respiratoire préopératoire
  • S. Carreira
| Article suivant Article suivant
  • Place de la prémédication en anesthésie
  • M. Boussofara, M. Raucoules-Aimé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.