Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychose puerpérale chez l’homme : une entité diagnostique ? - 16/08/16

Doi : 10.1016/j.encep.2016.03.009 
M. Colombel a, , C. Rebillard a, C. Nathou a, b, c, S. Dollfus a, b, c
a Service de psychiatrie, centre Esquirol, CHU de Caen, 14000 Caen, France 
b UFR de médecine, université de Caen, 14000 Caen, France 
c CNRS UMR 6301, ISTCT, ISTS, centre Cycéron, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La psychose puerpérale (PP) est une urgence psychiatrique touchant une grossesse sur 1000. Connue depuis l’antiquité, elle a été de nombreuses fois décrite chez les mères mais peu d’études ont recherché un trouble apparenté chez les pères. La particularité de cette pathologie réside plus dans son contexte d’apparition que dans sa description sémiologique, ce qui fait que sa place nosographique est toujours discutée. L’objectif est de réfléchir à la définition de la PP pour ensuite étendre cette pathologie à l’homme.

Rapport de cas

Nous rapportons le cas d’un jeune homme de 18ans, atteint d’une bouffée délirante aiguë centrée sur la naissance de son premier enfant. Au troisième trimestre de grossesse de sa compagne, suite à un fléchissement thymique rapide, un délire riche se met en place. Il présente une négation de la grossesse puis de la naissance, accompagnée d’hallucinations acoustico-verbales et cénesthésiques à type de mouvements intra-abdominaux. Le patient devient asymptomatique après un mois de traitement par un antipsychotique atypique, la rispéridone.

Conclusion

Le trouble de ce patient correspond aux descriptions classiques de la psychose puerpérale. Deux éléments rendent la PP différente des autres psychoses aiguës : le contexte de grossesse et le délire centré sur l’enfant. Ce dernier peut mener à l’infanticide, or l’absence d’un cadre définissant précisément la PP n’améliore pas sa prévention et peut conduire à une prise en charge plus judiciaire que médicale des malades. Les hommes atteints de psychose aiguë dans un contexte de grossesse sont soumis aux mêmes risques. Il est nécessaire de publier de nouvelles descriptions de la PP pour redéfinir la maladie et peut-être à terme y inclure les hommes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Puerperal psychosis (PP) is a psychiatric disorder that occurs in 1 out of 1000 pregnancies. Well known since antiquity, its symptoms have often been described in mothers, but few studies have successfully investigated a related disorder in fathers. The characteristic of this pathology is more related to its appearance than to its semiological description which is why its nosographic place is always discussed. The objective here is to focus on the definition of PP and to suggest an entity for both genders.

Case report

Our case report focused on the clinical description of an eighteen-year-old man suffering from an acute psychosis episode that occurred around the birth of his first child. Delusion followed a sudden decline in mood that lasted for a short period of time during the course of the third trimester of his wife's pregnancy. The delirium was rich with auditory and cenesthesic hallucinations, pregnancy and birth denial, feeling movements and hearing voices in his stomach. The symptoms disappeared after one month of treatment via an antipsychotic drug, risperidone.

Conclusion

We can confirm that the symptomatic description of the disorder in this patient fits the classical descriptions of PP. Two elements make the PP different from other acute psychoses: the context of pregnancy and delirium focused on the child which can lead to a child murder. The absence of a framework precisely defining the PP does not improve its prevention and can lead to legal attitudes rather than medical care. Men suffering from acute psychosis in a context of pregnancy are submitted to the same risks as women. It is necessary to emphasize descriptions of PP in men to redefine the disease and consider that this entity involves both men and women.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psychose puerpérale, Post-partum, Père, Rispéridone, Périnatalité

Keywords : Psychotic disorder, Post-partum period, Male, Antipsychotic agent, Father


Plan


© 2016  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 4

P. 386-389 - août 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Does baclofen have antidepressant qualities?
  • P.A. Geoffroy, B. Rolland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.