Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison de différents vernis à ongles en matière d’efficacité photoprotectrice. Étude de l’intérêt de leur recours en soins de support en oncologie - 17/08/16

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.03.013 
Céline Couteau, Eva Paparis, Laurence Coiffard
 Université de Nantes, Nantes Atlantique universités, LPiC, MMS, EA2160, faculty of pharmacy, 9, rue Bias, 44000 Nantes, France 

Laurence Coiffard, université de Nantes, Nantes Atlantique universités, LPiC, MMS, EA2160, faculty of pharmacy, 9, rue Bias, 44000 Nantes, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

De nombreux médicaments dont les cytotoxiques et particulièrement un taxane, le docétaxel, sont responsables d’effets indésirables au niveau unguéal. En prévention de ces inconvénients, l’application d’un vernis à ongles est préconisée. L’objectif de ce travail est d’étudier l’effet photoprotecteur de bases, de vernis à ongles et d’un top coat, appliqués en double couche.

Méthodes

Soixante-cinq produits du commerce ont été testés in vitro. Deux couches de vernis ont été appliquées, comme préconisé chez les patients, sur des plaques de polyméthylméthacrylate. Les indices d’efficacité dans le domaine UVB (SPF) et UVA (FP-UVA) ont ensuite été déterminés à l’aide d’un spectrophotomètre équipé d’une sphère d’intégration.

Résultats

Il s’avère que certaines bases peuvent apporter, par elles-mêmes, un niveau de photoprotection non négligeable, mais ce sont surtout les vernis à ongles capables de créer un film opaque qui sont les plus intéressants avec des valeurs de Sun protection factor (SPF) supérieures ou égales à 500, ce qui est très supérieur aux valeurs obtenues avec les produits de protection solaire et similaire à ce que l’on peut attendre d’une protection par les vêtements.

Discussion

Il apparaît que les vernis à ongles opaques appliqués en double couche sont susceptibles d’assurer une excellente protection de l’ongle vis-à-vis du rayonnement ultraviolet. Si les couleurs foncées sont particulièrement efficaces vis-à-vis du rayonnement ultraviolet, on peut également obtenir une très bonne protection avec des couleurs variées. Le recours à un ou plusieurs filtres UV dans la formule du vernis ne paraît pas avoir un intérêt particulier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Many different chemotherapy drugs including cytotoxics and docetaxel in particular are responsible for side effects involving the nails. To prevent these negative effects, patients are advised to apply nail polish. The aim of this article is to study the photoprotective effect of various products applied in two layers. Sixty-five commercially-available products were tested in vitro. It was found that certain bases can provide non-negligible levels of photoprotection on their own. However, it was noted that nail polishes capable of forming an opaque film were the most interesting, with Sun protection factor (SPF) values of 500 or more, which is a lot higher than the values obtained with sun protection products and similar to levels which can be reached with protection through clothing. It appears that opaque nail polishes applied in two layers are likely to provide excellent protection for nails regarding ultraviolet radiation. If the dark colors are particularly effective towards the ultraviolet radiation, we can also obtain a very good protection with varied colors. The use of one or several UV filters in the formula of the mail polish does not appear to have a particular interest.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vernis à ongles, Sun protection factor (SPF), Protection factor UVA (PF-UVA), Soins de support

Keywords : Nail polish, Sun protection factor (SPF), UVA protection factor (PF-UVA), Supportive care


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 7-8

P. 612-621 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitements multi-modaux dans les cancers du col utérin de plus de 4 cm. Attention à l’évolution de la qualité de la prise en charge globale !
  • Philippe Morice
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation régionale des pratiques professionnelles sur l’utilisation des antiémétiques chez les patients atteints de cancer
  • Jérôme Tavernier, Mireille Jouannet-Romaszko, Helena Bertucat, Nathalie Marchiset, Mohum Bahadoor, Régine Chevrier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.