Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation régionale des pratiques professionnelles sur l’utilisation des antiémétiques chez les patients atteints de cancer - 17/08/16

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.03.009 
Jérôme Tavernier 1, , Mireille Jouannet-Romaszko 2, Helena Bertucat 1, Nathalie Marchiset 3, Mohum Bahadoor 4, Régine Chevrier 4
1 Centre hospitalier de Vichy, boulevard Denière, 03200 Vichy, France 
2 CHU de Clermont-Ferrand, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
3 Centre hospitalier d’Ambert, avenue G.-Clemenceau, 63600 Ambert, France 
4 Centre Jean-Perrin, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Jérôme Tavernier, centre hospitalier de Vichy, service pharmacie, boulevard Denière, 03200 Vichy, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Afin d’établir un état des lieux de la prise en charge des nausées et vomissements chimio-induits (NVCI), la commission technique anticancéreux (COTECH) de l’OMEDIT d’Auvergne a mis en place une évaluation des pratiques professionnelles (EPP) sur les prescriptions d’antiémétiques en oncologie, hors protocoles de pédiatrie et d’induction de greffe en hématologie. L’EPP régionale est réalisée de novembre 2013 à janvier 2014 sur 14 établissements de santé. Les prescriptions sont comparées au référentiel antiémétique régional basé sur les recommandations MASCC. Sur 346 prescriptions analysées, sont observées respectivement 81 % et 42 % de conformité pour les prises en charge des NVCI en phase aiguë et retardée pour les chimiothérapies hautement émétisantes (HE), 86 % et 35 % pour les modérément émétisantes (ME), 66 % et 85 % pour les faiblement émétisantes (FE). Ces résultats mettent en évidence des lacunes dans le suivi des référentiels, notamment dans la prise en charge des NVCI en phase retardée pour les protocoles HE et ME. La sous-prescription d’anti-NK1 dans les protocoles HE, la sous-prescription de corticoïde tout protocole confondu et la sur-prescription de sétron en phase retardée sont les trois axes d’amélioration prioritaires retenus par le COTECH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The anticancer drug technical commission (COTECH) of the Auvergne OMEDIT has set up a region-wide professional practice evaluation (PPE) with regards to antiemetic prescription practices in chemotherapy-induced nausea and vomiting (CINV), in order to evaluate their compliance with OMEDIT's guidelines. Are not included pediatric and hematologic protocols. A prospective survey was carried from November 2013 to January 2014 out in 14 medical centers in Auvergne. This clinical audit was based on the HAS (national healthcare authority) framework and used as a reference regional standards based on the MASCC Antiemetic Guidelines. Altogether, 346 antiemetic prescriptions were compared to guidelines. We observed respectively 81 % and 42 % conformity rates in acute and delayed emesis for high emesis risk chemotherapy (HE); 86 % and 35 % conformity rates in acute and delayed emesis for moderate emesis risk chemotherapy (ME); 66 % and 85 % conformity rates in acute and delayed emesis for low emesis risk chemotherapy (LE). These results highlight deficiencies in compliance with guidelines, especially in the management of delayed CINV in HE and ME chemotherapy. The COTECH identified three priority improvement areas: under-prescribe NK1 antagonists in HE cure; under-prescribe corticosteroid; over-prescribe 5HT3 antagonists for delayed emesis. The COTECH is publicizing these results all over the Auvergne region, together with a reminder of recommendations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chimiothérapie, Nausées, Vomissements, Antiémétique, Prescription, Audit

Keywords : Chemotherapy, Nausea, Vomiting, Antiemetic, Prescription, Audit


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 7-8

P. 622-631 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de différents vernis à ongles en matière d’efficacité photoprotectrice. Étude de l’intérêt de leur recours en soins de support en oncologie
  • Céline Couteau, Eva Paparis, Laurence Coiffard
| Article suivant Article suivant
  • Personne de confiance : un partenaire dans la décision partagée
  • Aline Sarradon-Eck, Géraldine Capodano, Eve Bureau, Claire Julian-Reynier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.