Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Consortium de détection et prise en charge des atteintes pulmonaires induites par la bléomycine - 17/08/16

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.04.005 
Josette Biya 1, Annabelle Stoclin 2, Sandra Dury 1, Jérôme Le Pavec 3, Olivier Mir 4, Julien Lazarovici 4, Christophe Fermé 4, Maxime Annereau 5, Kenneth Ekpe 2, Christophe Massard 6, Jean-Marie Michot 4, , 5, 6
1 CHU de Reims, service des maladies respiratoires et allergiques, 45, rue Cognacq-Jay, 51100 Reims, France 
2 Gustave-Roussy, département d’anesthésie-réanimation, 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 
3 Centre chirurgical Marie-Lannelongue, service de chirurgie thoracique et vasculaire, 133, avenue de la Résistance, 92350 Le Plessis-Robinson, France 
4 Gustave-Roussy, département de médecine oncologique, 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 
5 Université Paris Descartes, UFR des sciences pharmaceutiques et biologiques, 75270 Paris cedex 06, France 
6 Gustave-Roussy, département des innovations thérapeutiques et des essais précoces, 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 

Jean-Marie Michot, Gustave-Roussy Cancer Center, Cancer Campus Grand Paris, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La bléomycine est un antibiotique cytotoxique employé principalement dans les polychimiothérapies du traitement des tumeurs germinales et des lymphomes. Son utilisation est principalement limitée par le risque de toxicité pulmonaire qui survient chez environ 10 % des patients, avec des formes sévères chez 3 % des patients. Ces pneumopathies infiltrantes sont secondaires à une agression de l’endothélium vasculaire par des radicaux libres et par des cytokines pro-inflammatoires. Le diagnostic repose sur un faisceau d’arguments cliniques et radiologiques et nécessite d’avoir écarté au préalable les autres causes de pneumopathie infiltrante comme la pneumocystose. La pneumopathie interstitielle induite par la bléomycine est l’entité la plus fréquente, la pneumopathie à éosinophiles et la pneumopathie organisée sont plus rares. La suspicion d’une toxicité pulmonaire liée à la bléomycine impose la suspension immédiate du traitement. L’arrêt sera définitif si le diagnostic est confirmé. Le traitement repose sur la corticothérapie. Une surveillance clinique régulière et la pratique d’explorations fonctionnelles respiratoires permettent le dépistage et la prise en charge précoce des atteintes pulmonaires induites par la bléomycine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Bleomycin is a cytotoxic antibiotic and a component of chemotherapy regimens of germ cell tumors and lymphoma. Bleomycin lung injuries occur in 10% of patients, and lead to severe interstitial pneumonia in 3% of patients. Pulmonary toxicity is related to endothelial cells injury induce by free radicals and inflammatory cytokines. Diagnosis of bleomycin-induced lung toxicity is based on the combination of clinical and radiological features, and requires to rule out differential diagnoses including pneumocystis. “Bleomycin-induced pneumonitis” is the most frequent pattern; eosinophilic pneumonitis and organizing pneumonia are rarer. Occurrence of bleomycin lung toxicity requires an immediate and often permanent discontinuation. Treatment is based on steroid. Regular clinical and pulmonary function tests monitoring are mandatory for early detection of bleomycin-induced lung toxicity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bléomycine, Toxicité pulmonaire, Pneumopathie infiltrante diffuse

Keywords : Bleomycin, Lung toxicity, Interstitial lung disease


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 7-8

P. 651-661 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouvelles classifications moléculaires du cancer colorectal, du cancer du pancréas et du cancer de l’estomac : vers un traitement à la carte ?
  • Chantal Dreyer, Pauline Afchain, Isabelle Trouilloud, Thierry André
| Article suivant Article suivant
  • Effets rénovasculaires des antiangiogéniques
  • Gilbert Deray, Nicolas Janus, Blandine Aloy, Vincent Launay-Vacher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.