Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge d'une galactorrhée - 19/08/16

[1-0605]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(16)55730-5 
G. Canlorbe, MD a, b, , C. Uzan, MD, PhD a
a Service de chirurgie et cancérologie gynécologique et mammaire, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
b Inserm, UMRS 938, Université Pierre et Marie Curie, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La galactorrhée fait partie du spectre clinique des écoulements mamelonnaires qui représentent 3 à 10 % des pathologies mammaires et le troisième motif de consultation sénologique après les mastodynies et les masses mammaires. La galactorrhée est définie par un écoulement lactescent par le mamelon en l'absence de grossesse et à distance de l'allaitement (> 6-12 mois). Une fois le diagnostic de galactorrhée suspecté, il convient de réaliser un interrogatoire exhaustif pouvant orienter vers une étiologie particulière avec notamment la recherche d'une grossesse et d'une prise médicamenteuse (anxiolytiques, antipsychotiques, inhibiteur de la recapture de la sérotonine, antihypertenseur, antiémétique, codéine, morphine, antihistaminique de type 2, inhibiteurs de protéase, contraception estroprogestative, antidopaminergiques). L'examen physique initial doit bien distinguer la galactorrhée de l'écoulement suspect (clair, hydrique, jaunâtre ou séreux, rosé, sérosanglant ou sanglant) qui doit alors conduire à écarter la présence d'un cancer sous-jacent par une imagerie mammaire, comprenant mammographie et échographie. Une galactorrhée isolée doit alors faire rechercher une hyperprolactinémie. En cas de galactorrhée sans hyperprolactinémie, un traitement par cabergoline peut être mis en place si la patiente est gênée par ses symptômes. En cas de galactorrhée avec hyperprolactinémie, une étiologie médicamenteuse, une hypothyroïdie, une insuffisance rénale ou hépatique doivent être recherchées. En cas de négativité du bilan, une imagerie par résonance magnétique cérébrale à la recherche d'une tumeur hypothalamohypophysaire est réalisée. Une déminéralisation osseuse doit être également recherchée. Le traitement est celui de la cause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sein, Galactorrhée, Écoulement mamelonnaire, Hyperprolactinémie, Cabergoline


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Fièvres prolongées inexpliquées
  • L. Partouche, P. Guilpain
| Article suivant Article suivant
  • Goitre
  • T. Delbot, M. Popelier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.