Médecine

Paramédical

Autres domaines


Césariennes en urgence en maternité de type 1 : impact de l’utilisation d’un code couleur - 21/08/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.11.009 
C. Linck b, , c , M. Choserot b, c, S. Cristinelli a, R. Callec b, c, O. Morel b, c
a Clinique de l’Arc-en-Ciel, 11, avenue Rose-Poirier, 88000 Épinal, France 
b Maternité, CHRU de Nancy, 10, rue du Docteur-Heydenreich, 54000 Nancy, France 
c Université de Lorraine, 34, cour Léopold, 54000 Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer l’impact de l’introduction du code couleur, utilisé pour hiérarchiser le degré d’urgence des césariennes, au sein d’une maternité de type I, sur le délai décision-naissance (DDN).

Matériel et méthode

Toutes les patientes ayant eu une césarienne en urgence pour un fœtus unique étaient incluses. L’obstétricien, l’anesthésiste et l’infirmière de bloc opératoire n’étaient pas de garde sur place en période nocturne. L’étude était séparée en phase I correspondant à la période avant l’introduction du code couleur et phase II à la période après introduction du code couleur. Le DDN était étudié pour chaque phase, et pour chaque code couleur en phase II, et en fonction de la période diurne ou nocturne.

Résultats

Deux cent soixante-seize patientes ont été incluses. En phase I, le DDN moyen était de 54minutes contre 44minutes en phase II (p=0,0003). Le délai moyen entre la décision de césarienne et la naissance pour le code vert était de 62minutes, pour le code orange de 42minutes et pour le code rouge de 22minutes (p<0,001). Il n’était pas observé de différence entre la période diurne et la période nocturne ni quant au DDN ni quant à la répartition des codes couleurs en phase II.

Conclusion

Le DDN a diminué après la mise en place du code couleur. Il n’existait pas de différence significative entre périodes diurne et nocturne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To estimate the impact of the introduction of color code on the decision to birth-delay (DDB) used to prioritize the emergency caesarean sections in a primary care maternity.

Materials and methods

All patients who had an emergency caesarean section, for a single fetus, were included. The obstetrician, the anesthesiologist and the nurse of operating theatre were not on call in the maternity in nighttime. The study was divided into phase I corresponding to the period before the introduction of the color code and phase II, the period after introduction of the color code. The DDB was studied for each phase and for each color code in phase II, and depending on the day or night period.

Results

Two hundred and seventy-six patients were included. In phase I, the average DDB was 54minutes against 44minutes in phase II (P=0.0003). The average time between the decision and caesarean birth for the green code was 62minutes, 42minutes for orange code, 22minutes for red code (P<0.001). There was no action on the time of caesarean decision on the choice of color code. There was no time difference between daytime and nighttime either in phases I or II.

Conclusion

The introduction of color code for emergency caesarean sections was a benefit in reducing the DDB. There was no observed difference between day or night periods regarding DDB or color codes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Césarienne, Urgence, Maternité de type 1, Code couleur, Délai décision-naissance

Keywords : Caesarean section, Emergency, Primary care maternity, Color code, Decision to birth-delay


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 7

P. 701-707 - septembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’épisiotomie en France en 2010 : variations des pratiques selon le contexte obstétrical et le lieu d’accouchement
  • A.-L. Chuilon, C. Le Ray, C. Prunet, B. Blondel
| Article suivant Article suivant
  • Association entre les intervalles d’augmentation de l’oxytocine pendant le travail et le risque d’hémorragie du post-partum
  • C. Loscul, A.-A. Chantry, L. Caubit, C. Deneux-Tharaux, F. Goffinet, C. Le Ray

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.